Voeux de l’Ambassadeur

Chers compatriotes, chers amis libanais,‎

En ce début d’année 2013, je voudrais vous exprimer tous mes vœux pour vous-‎même et ceux qui vous sont chers, tant dans votre vie personnelle que dans votre vie ‎professionnelle.‎

Je voudrais aussi exprimer tous mes vœux pour mon pays, la France, et pour le ‎Liban, si cher à tous les Français.‎

L’année 2012 a été une année particulièrement intense dans la relation franco-‎libanaise : les échanges de visites, couronnés par la visite du Président Michel ‎Sleiman à Paris au mois de juillet et celle du Président François Hollande à Beyrouth ‎le 4 novembre, ont été nombreux. Ils ont illustré la richesse de notre relation dans tous ‎les domaines. ‎

Le Liban a connu bien des vicissitudes : il vit tous les jours les conséquences de ‎la crise syrienne, notamment dans sa dimension humaine avec un afflux croissant de ‎réfugiés. Je forme le vœu que le peuple syrien puisse trouver enfin la voie cette année ‎d’un avenir apaisé et démocratique. C’est l’honneur du Liban et des Libanais ‎d’accueillir leurs voisins dans la détresse, et nous saluons le plan qui a été adopté par ‎le gouvernement tout récemment.‎

C’est le devoir de la communauté internationale de se mobiliser pour aider les ‎Libanais à accueillir les réfugiés dans les meilleures conditions possibles, en utilisant ‎toutes ses ressources et celles des organisations internationales, au premier chef les ‎Nations Unies. La France, avec l’Union européenne, entend bien prendre sa part à cet ‎effort de solidarité.‎

L’année 2012 a également été marquée par l’attentat qui a coûté la vie, le 19 ‎octobre, au Général Wissam El Hassan. Cette tragédie a rappelé durement à tous les ‎Libanais et à leurs amis que le pays n’était jamais à l’abri de tentatives de division et ‎de déstabilisation. C’est pourquoi la France a exprimé aussitôt et très fermement, outre ‎sa condamnation de l’attentat, sa solidarité avec les familles des victimes et avec tous ‎les Libanais en les exhortant à ne pas tomber dans le piège de la division. ‎

La visite symboliquement très forte du Président Hollande au Liban le 4 ‎novembre a viser également à marquer la solidarité de la France avec le Liban. La ‎politique de la France est de soutenir les institutions, au premier chef, le Président de ‎la République dans son rôle de garant des institutions et du nécessaire dialogue entre ‎tous les Libanais, qui est essentiel. C’est aux Libanais qu’il appartient de trouver la ‎meilleure formule de gouvernement, comme le système électoral accepté par tous pour ‎qui servira pour les élections de 2013.‎

Le Salon du livre francophone qui s’est tenu quelques jours à peine après ‎l’attentat, a revêtu un caractère exceptionnel. Il a été vécu par les Libanais, les ‎Français et par tous les francophones, comme une sorte d’exorcisme face au spectre de ‎la violence et de la division, un moment de retrouvailles chaleureuses autour des ‎valeurs portées par la francophonie. Nous sommes fiers, avec tous nos partenaires ‎libanais et francophones, d’avoir maintenu cette manifestation et de lui avoir fait ‎franchir un nouveau pas dans son développement avec la présence d’un ministre ‎français et du jury Goncourt ainsi qu’avec le lancement du prix « Le Choix de ‎l’Orient ».‎

Je ne voudrais pas refaire ici toute l’histoire de l’année 2012, mais je garde ‎personnellement le souvenir très vif de plusieurs moments, comme la très belle fête de ‎la musique célébrée non seulement à Beyrouth, mais partout ailleurs dans le pays, où ‎encore cette célébration du 14 juillet où 6 000 Français et Libanais ainsi que d’autres ‎amis se sont retrouvés pour une joyeuse soirée de fête.‎

Alors que cette nouvelle année commence, je forme le vœu que les Libanais ‎puissent trouver ensemble les moyens de déterminer, par le dialogue nécessaire à toute ‎démocratie, les clefs de leur avenir dans l’esprit de tolérance et de convivialité qui est ‎la marque historique du Liban.‎

Je forme aussi des vœux, naturellement, pour mon pays et pour la relation ‎franco-libanaise. Qu’elle soit toujours plus riche et plus intense !‎

Je vous donne rendez-vous sur notre site internet tout au long de l’année pour ‎partager ensemble, jour après jour, cette relation à laquelle nous sommes tous si ‎attachés.‎

Bonne année 2013 !‎

Vive le Liban !‎

Vive la France !‎

Dernière modification : 17/07/2014

Haut de page