Visite de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, au Liban, ‎ ‎13 et 14 septembre 2012.‎

JPEG

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, s’est rendu les 13 et 14 septembre 2012 au Liban, ‎en réponse à l’invitation que lui avait adressée le président de la République libanaise, Michel ‎Sleiman, lors de sa visite en France Paris en juillet 2012. ‎

Au cours de ce déplacement, le ministre de la Défense a rencontré le président Sleiman, ‎le ‎président du Conseil des ministres, Najib Mikati, le président du parlement, Nabih Berri, son ‎homologue libanais, Fayez Ghosn et le commandant en chef de l’armée libanaise, le général ‎Jean Kahwaji, ainsi que l’ancien premier ministre, Fouad Siniora, chef du bloc parlementaire ‎du Courant du futur. Il a rencontré la presse le 13 septembre au soir à la Résidence des Pins.‎

JPEG

Texte de la conférence de presse

Cette visite revêt une double dimension. Tout d’abord, J.-Y. Le Drian a évoqué avec ses ‎interlocuteurs les actions menées dans le cadre de la coopération bilatérale à la fois ancienne ‎et dynamique qui unit nos deux pays et leurs armées. M. Le Drian a rappelé que la France ‎entend être un partenaire privilégié de la modernisation des Forces armées libanaises et du ‎renforcement de leurs capacités sur l’ensemble du territoire, au service du renforcement de ‎l’Etat libanais. Le ministre a ainsi réaffirmé notre volonté de poursuivre notre coopération de ‎défense tant dans le domaine de la formation que dans celui de l’armement, soulignant à cet ‎égard l’importance du projet actuel de « loi-programme » militaire, ainsi que la nécessité pour ‎les autorités libanaises de mettre en place un budget « équipements » clairement identifié et ‎répondant à des besoins capacitaires eux-mêmes clairement identifiés dans un cadre ‎stratégique, cadre pour l’élaboration duquel le ministre a proposé le concours de la France. ‎

De même, ce déplacement a permis à Jean-Yves Le Drian de réaffirmer l’engagement de la ‎France au sein de la FINUL dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1701 du ‎Conseil de sécurité et du mandat tel qu’il vient d’être renouvelé pour un an par la résolution ‎‎2064 du 30 août 2012. Le ministre de la Défense s’est rendu le 14 septembre en matinée au ‎quartier général de la force à Naqoura où il s’est entretenu avec le Général Paolo Serra, ‎commandant de la force. Le Ministre a ensuite gagné la base française de Deir Kifa qui abrite ‎la Force de réserve du commandant de la FINUL (FCR : Force commander reserve). Il a ‎assisté à un exposé fait par le général français DELORT-LAVAL, chef d’état-major de la ‎FINUL, avant de se voir présenter les équipements, les capacités et les soldats de la FCR, ‎avec lesquels il a pu s’entretenir lors d’un cocktail donné en son honneur. Devant la presse, ‎M. Le Drian avait rappelé à la Résidence des Pins le caractère historique de la présence de la ‎France au sein de la FINUL déployée au sud Liban depuis 1978. Il a insisté sur la continuité ‎de la présence française (plus de 900 hommes à l’heure actuelle) au sein de cette force, au ‎service de la paix, dans la durée. ‎

Interrogé par la presse sur les risques d’importation du conflit syrien sur le territoire libanais, ‎M. Le Drian a rappelé l’attachement de la France à la préservation de la souveraineté, de la ‎sécurité, de la stabilité et de l’intégrité du Liban Il a souligné le soutien de tous ses ‎interlocuteurs libanais, dans leur diversité, à la politique de distanciation du Liban vis-à-vis de ‎la crise en Syrie, précisant par ailleurs que cette politique avait le soutien des autorités ‎françaises jusqu’au niveau du chef de l’état. ‎

Dernière modification : 25/01/2016

Haut de page