Visite de Jean-François Girault (8-9 décembre 2014)

Efforts français en faveur d’une entente au Liban

Visite de Jean-François Girault (8-9 décembre 2014)

Le Directeur d’Afrique du nord et du Moyen-Orient au ministère français des Affaires étrangères et du Développement international vient de se rendre au Liban. Au cours de cette mission, M. Jean-François Girault, accompagné de l’Ambassadeur de France au Liban, M. Patrice Paoli, a été reçu par le Premier ministre, S.E.M. Tammam Salam, le Président de l’Assemblée nationale, S.E.M. Nabih Berry, le ministre des Affaires étrangères, S.E.M. Gebran Bassil, par les responsables et les représentants des principales forces politiques du pays, ainsi que par sa béatitude le patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, le cardinal Mar Bechara Boutros Raï, par le commandant en chef de l’armée libanaise, le général Jean Kahwaji, et par le gouverneur de la Banque du Liban, M. Riad Salamé.

A l’ensemble de ses interlocuteurs, et à la veille de la visite du Premier ministre, M. Tammam Salam à Paris, Jean-François Girault a réitéré l’engagement constant de la France aux côtés du Liban et de ses institutions face aux défis majeurs qu’ils affrontent, en particulier sur les plans sécuritaire, humanitaire, économique et social. Il a souligné la préoccupation de la France face à la vacance prolongée à la tête de l’Etat libanais, et les risques que fait peser cette situation pour le pays.

Le Directeur d’Afrique du nord et du Moyen-Orient a fait part de la mobilisation de la France pour faciliter, par des contacts suivis avec l’ensemble des acteurs, une solution, dans le cadre de bons offices respectueux de la souveraineté libanaise. Il a rappelé l’attachement de la France, qui n’a ni candidat, ni veto, à l’entente entre les Libanais. L’émissaire français a marqué la nécessité d’une tenue rapide de l’élection présidentielle. Il a souligné l’importance d’un bon fonctionnement des institutions libanaises, dont la présidence de la République constitue la clef de voûte et le symbole de l’unité./.

Dernière modification : 16/12/2014

Haut de page