Visite au vice-président du Conseil Supérieur Chiite (6/02/2007)

« J’ai rendu visite ce matin à Son Excellence Cheikh Kabalan, pour lui présenter les conclusions de la conférence de Paris 3, le sens de nos efforts et lui rappeler combien la communauté internationale, dans son ensemble à Paris, s’était rassemblée à l’initiative du président Chirac, pour se porter aux côtés de tous les Libanais, de toutes les régions, de toutes les communautés, de toutes les confessions, afin d’aider le Liban dans son effort de reconstruction, dans son effort de réformes, dans son effort de discipline, dans son effort de mobilisation nationale.

J’ai dit à Cheikh Kabalan combien il était important pour tous les Libanais de profiter de l’impact de cette conférence de Paris pour renouer les fils du dialogue, et il a partagé ce sentiment, afin de rechercher des solutions aux problèmes qui se posent dans le respect des institutions démocratiques de ce pays.

Il nous paraît très important d’encourager aujourd’hui toutes les bonnes volontés, toutes les parties libanaises naturellement, avec le soutien de leurs amis dans la communauté arabe, de retourner à une forme de dialogue interne libanais qui est encouragé par la communauté internationale. C’est dans cette direction, c’est par la recherche de solutions politiques que des réponses seront apportées aux problèmes du Liban d’aujourd’hui. Je dois dire que nous avons partagé la même opinion. Il est nécessaire de livrer aujourd’hui des combats pacifiques pour faire en sorte que les institutions du Liban soient utilisées pour retourner au nécessaire dialogue entre les parties libanaises. C’est cela aujourd’hui que nous avons discuté. Il est important que tous les Libanais puissent travailler la main dans la main. Il faut que la volonté de dialogue, la volonté de rapprochement des positions, un véritable ressaisissement collectif se manifestent pour que la volonté de trouver des solutions par le dialogue l’emporte sur toute autre considération, sur toute radicalisation, sur toute tentation de rechercher des solutions par des voies qui ne seraient pas pacifiques. Merci.

Dernière modification : 12/02/2007

Haut de page