Visite au président de la Chambre des Députés, M. Nabih Berry (25/9/2007)

Je suis venu rencontrer M. Nabih Berry pour recueillir son évaluation au moment où le processus de l’élection présidentielle libanaise va entrer dans une phase active.

Le Président du Parlement m’a confirmé sa ferme détermination à poursuivre sans relâche ses efforts en vue de trouver une issue à la crise actuelle et je l’ai, bien entendu, encouragé dans cette voie.

L’assassinat, la semaine dernière d’Antoine Ghanem a montré, en effet, que certains étaient prêts à tout pour faire échouer l’élection présidentielle et plonger le Liban dans une situation de chaos. Ce projet funeste doit être déjoué. Et pour cela, la poursuite du dialogue et la recherche incessante d’une solution fondée sur l’entente entre Libanais constituent la seule réponse appropriée.

Le moment est venu pour tous les dirigeants politiques libanais de faire preuve d’esprit de responsabilité, de se montrer pragmatiques, et d’engager des démarches concrètes en vue de parvenir à l’élection d’un Président de la République dans les formes et dans les délais prévus par la Constitution.

Comme je l’ai dit à M. Nabih Berry, la France et la communauté internationale sont plus que jamais aux côtés du Liban. Comme la très grande majorité des Libanais, ils demandent que l’élection présidentielle se déroule sans interférence ou ingérence extérieures et ils souhaitent que cette élection marque une nouvelle étape dans l’affirmation par le Liban de son indépendance, de sa souveraineté et de son unité.

Dernière modification : 08/01/2008

Haut de page