Visite au Chef des Forces Libanaises, (3/2/2007)

« J’ai rendu visite ce matin au président Samir Geagea pour faire un tour d’horizon de la situation, mais aussi pour lui présenter les conclusions de la conférence de Paris 3, la manière dont nous espérons que cette conférence de Paris pourra être suivie d’effets très importants et très positifs pour l’ensemble des Libanais, de toutes origines, de toutes régions, de toutes confessions bien sûr. Je lui ai expliqué la manière dont la communauté internationale a prévu des dispositifs permettant de débourser les crédits qui ont été dégagés en fonction du respect par les autorités libanaises, dans la durée, sur la durée de ce programme, de leurs obligations, dans le cadre du programme économique du gouvernement qui a été discuté et qui a reçu l’approbation de la communauté internationale.

J’ai redit l’importance qu’il y avait pour nous à ce qu’une dynamique politique puisse reprendre, à ce que toutes les parties de bonne volonté se mobilisent pour trouver le chemin d’un règlement, afin que le dialogue interne aussi puisse, le moment venu, être repris et pour faire en sorte que les très graves difficultés d’aujourd’hui trouvent leur solution par la voie d’un règlement politique. J’ai réinsisté auprès de M. Geagea sur l’importance d’un retour aux institutions démocratiques afin que cette espèce de spirale que l’on sent aujourd’hui soit enrayée, et afin effectivement que tous les dirigeants politiques jouent leur rôle d’apaisement également dans les déclarations qui peuvent être faites par les uns et par les autres.

Nous avons également évoqué la situation au Liban-Sud, la résolution 1701 et l’importance de son application, l’importance du travail qui est fait par la FINUL renforcée pour accompagner le travail de l’armée libanaise et faire en sorte effectivement que cette zone soit une zone stable.

Voilà le contenu de notre conversation dans le cadre de cette tournée que j’ai souhaité entreprendre au lendemain de la conférence de Paris pour bien expliquer dans quelle philosophie le Président de la République française, en accord avec les autorités libanaises, avait présidé cette réunion qui une fois de plus engage un processus de long terme et qui doit encourager les Libanais à faire preuve de discipline, de rigueur sur le long terme. Et tout cela devrait aider à convaincre tous les dirigeants de votre pays de travailler à la stabilité et de faire en sorte qu’ils puissent travailler, se mobiliser, consacrer leur énergie à la recherche de solutions non seulement aux difficultés économiques mais aussi aux différends politiques d’aujourd’hui. Merci.

Q : Excellence il y a des politiciens libanais qui disent que la politique française va changer après le mandat du Président Chirac ?

R : Je crois que c’est trop tôt pour évoquer cette perspective. Ce que je sais, c’est ce que je lis et d’abord les déclarations qui sont faites par les principaux candidats français à l’élection présidentielle. J’ai eu l’occasion de voir et que le candidat de l’UMP, M. Sarkozy qui est notre ministre d’Etat , ministre de l’Intérieur et de l’aménagement du territoire, a pu faire des déclarations récemment dans lesquelles il soutient pleinement notamment la conférence de Paris et la manière dont la politique française est conduite. Il a indiqué qu’il inscrira son action dans la continuité de la politique française d’aujourd’hui. Je comprends que des déclarations ont été faites dans le même sens par la candidate du parti socialiste français. J’ai donc le sentiment qu’il y aura une continuité et un engagement qui restera très fort parce que l’engagement de la France au Liban et la politique étrangère de la France au Liban sont des constantes nationales françaises qui rassemblent un très grand consensus. La relation franco-libanaise n’est égale à nulle autre historiquement parlant. Cet engagement est un engagement historique. C’est un engagement qui s’explique par des intérêts communs, par une culture en partage, par des valeurs communes, par des siècles d’amitié en partage. On peut dire que c’est une histoire d’amour. Cette histoire d’amour continuera.

Dernière modification : 05/02/2007

Haut de page