Une actualité riche pour le cinéma français au Liban

Après la Reprise de la semaine de la Critique de Cannes en juin, c’est La Semaine Arte qui a lieu au cinéma Metropolis du 12 au 19 octobre et qui offre l’occasion de découvrir de nombreuses productions et co-productions françaises, allant de Saint Laurent de Bertrand Bonello en ouverture au Still the Water de Naomi Kawase, une coproduction franco-hispano-nippone. André de Margerie, directeur des relations internationales d’Arte, sera présent au Liban lors de l’ouverture de la Semaine.

La 14ème édition du Beirut International Film Festival a pu présenter une programmation riche dont huit films français : Sils Maria d’olivier Assyas, Bird People de Pascale Ferran, Cinéastes de Julie Gayet et Mathieu Busson, Des étoiles de Dyana Gaye, L’homme qu’on aimait trop d’André Téchiné, Les enfants rouges de Santiago Amigoren, Party Girl de Marie Amachoukély Barsac, Claire Burger et Samuel Theis.

Il faut féliciter les organisateurs qui ont pu réunir une délégation française exceptionnelle avec Juliette Binoche qui venait présenter le film d’ouverture Sils Maria, Julie Gayet, présidente du jury du festival, et Pascale Ferran avec son film Bird People.

Décidément l’année 2014 sera une année intéressante pour le cinéma français dans les salles commerciales libanaises. Avec déjà plus de 20 films français sortis en salle et probablement plus de 25 à la fin de l’année cette année sera un bon millésime, avec quelques records.

En effet, le film Lucy, de Luc Besson, comptabilise 78 000 entrées, le troisième meilleur résultat pour un film français au Liban depuis 2000. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? surfe sur son succès en France et à l’international en réalisant près de 40 000 entrées. Le film Héritages, coproduction franco libanaise de Philippe Aractingi, se glisse aussi dans le peloton de tête avec plus de 20 000 entrées.

L’implication des distributeurs libanais et des exploitants de salles, avec le soutien d’Unifrance, du CNC et l’Institut français du Liban a permis d’offrir une véritable diversité de films français au public libanais.
Nous pouvons citer Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Galienne, Grace de Monaco d’Olivier Dahan, Casse-tête chinois de Cédric Klapisch, Belle et Sébastien de Nicolas Vanier, La Belle et la Bête de Christophe Gans, Rock the Casbah de Laila Marrakchi…

Unifrance, organisme chargé de la promotion du cinéma français dans le monde, a renforcé en 2014 son activité au Liban, en lien avec les distributeurs libanais et l’Institut français du Liban. Grâce à son soutien à la sortie des films, Unifrance a organisé avec l’Institut français du Liban, pour la première fois depuis 2006, la venue au Liban d’une délégation d’acteurs français en juin ; Les deux actrices du film Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? Frédérique Bel et Emilie Caen ont pu ainsi échanger avec le public libanais lors de l’avant-première de la sortie du film à l’ABC de Dbayeh.

Les films français actuellement à l’affiche sont : le très ressui et premier film Elle adore de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte, le superbe Sils Maria d’Olivier Assayas avec Juliette Binoche et Kristen Stewart, Les vacances du Petit Nicolas de Laurent Tirard avec Valérie Lemercier et Kad Merad, Rock the Casbah de Laila Marrakchi avec Nadine Labaki et Morjana Alaoui et toujours Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

Les prochaines sorties de films français attendues sont Saint Laurent de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Léa Seydoux et Louis Garrel ; et pour décembre Astérix et Obélix, le Domaine des dieux de Louis Clichy avec Lorànt Deutsch et Roger Carel.

L’abondance des films français au Liban témoigne d’un dynamisme particulier attesté par les chiffres du Centre national de la Cinématographie et de l’image animé (CNC) : le nombre de films d’initiative française se maintient au niveau record de 2012 avec 209 films. Parallèlement, 55 films d’initiative française réalisés en coproduction avec l’étranger ont été agrées en 2013, sans compter le s116 films coproduits avec 38 partenaires étrangers.

Discours de l’Ambassadeur

Dernière modification : 30/10/2014

Haut de page