Un Mois de la francophonie 2013 exceptionnel

Après le succès du Mois de la francophonie 2012 qui avait vu l’Institut français du ‎Liban accueillir plus de 4 000 visiteurs à Beyrouth, et prés de 8 000 dans les instituts en ‎région, l’Institut français et l’ensemble des services de l’Ambassade de France se ‎mobilisent pour développer cette année encore, dans un élan de créativité et ‎d’imagination, une programmation exceptionnelle, étoffée et diversifiée sur le thème : ‎Rêvons la francophonie. ‎

Le 27 février dernier, l’Ambassadeur a participé à la conférence de presse ‎organisée par le ministère libanais de la Culture à l’occasion du lancement du Mois de la ‎francophonie, en présence du Ministre Gaby Layoun. Les Ambassadrices de Suisse, Ruth ‎Flint, et du Canada, Hilary Childs-Adams, l’Ambassadeur de Roumanie, Daniel Tanase, les ‎attachés culturels marocain, roumain et arménien, ainsi que les représentants de ‎l’Agence universitaire pour la francophonie ont participé à cette rencontre avec les ‎médias destinée à promouvoir le rayonnement de la francophonie au Liban. C’est sous le ‎signe de la jeunesse, de la créativité et de l’inédit qu’a été déclarée ouverte cette nouvelle ‎édition du Mois de la francophonie, véritable fête de la langue française et de la culture ‎francophone. ‎

Son intervention, enrichie de quelques phrases en arabe littéraire et très ‎appréciée dans le contexte plurilingue qu’est celui du Liban, a permis à l’Ambassadeur ‎d’insister sur la nécessité de promouvoir le dialogue entre les cultures. « Le mois de la ‎francophonie n’est pas le mois d’une seule langue », mais surtout une belle occasion ‎d’encourager la diversité et la pluralité. ‎

Le 1er mars 2013, l’Institut français du Liban a pour sa part accueilli une soirée ‎d’inauguration exceptionnelle, marquée notamment par le vernissage des expositions de ‎l’artiste graffeur français Tanc et du peintre libanais Willy Aractingi. La soirée s’est ‎prolongée au Théâtre Montaigne avec une lecture musicale des textes d’Antonin Artaud ‎par notre invitée d’honneur, la comédienne Carole Bouquet. ‎

Cette soirée d’inauguration a été l’occasion de donner au public un avant-goût de ‎la riche programmation qui l’attend pour notre édition 2013. De nombreux événements ‎se succéderont tout au long du mois de mars, [lien vers le programme du Mois de la ‎francophonie sur le site de l’IFL]. Citons notamment à ce titre, s’agissant du théâtre et du ‎spectacle vivant, une mise en scène des Pâtissières de Jean-Marie Piemme par Nabil El ‎Azan au Théâtre Tournesol. Signalons également le spectacle jeune public des « amis des ‎marionnettes », la création de Zad Moultaka proposée au festival Al Bustan ou encore le ‎festival du conte au Théâtre Monnot. La musique sera aussi au rendez-vous, avec le ‎concert de Karim Gharbi organisé en partenariat avec l’Ambassade de Belgique, la danse ‎avec une performance de Sandra Iché à Ahskal Alwan. Enfin deux soirées de clôture dans ‎le cadre du festival « La Voix est libre » : danseurs, musiciens, chanteurs, acrobates et ‎libres-penseurs se retrouveront les 22 et 23 mars, au théâtre Montaigne. Des ‎événements et activités pluridisciplinaires - expositions, spectacles, ateliers artistiques, ‎conférences, projections de films et cours de langue - sont proposés aux famille afin de ‎satisfaire petits et grands dans la bonne humeur. ‎

Rappelons que le Mois de la francophonie est célébré sur l’ensemble du territoire ‎libanais, dans tous les instituts français - à Beyrouth bien sûr, mais aussi à Tripoli, Tyr, ‎Baalbek, Nabatieh, Zahlé, Deir el Qamar, Jounieh et Saïda - afin de promouvoir la langue ‎française dans un esprit festif et chaleureux.‎

Rêvons la francophonie ou une invitation à découvrir, apprécier et célébrer la ‎francophonie dans tous ses états.‎

Dernière modification : 12/03/2013

Haut de page