Soirée d’inauguration du nouveau théâtre Montaigne

JPEG

Le vendredi 20 septembre, l’Ambassade de France et l’Institut français au Liban ont célébré la réouverture du théâtre Montaigne au public, après plusieurs mois de travaux.

Le théâtre Montaigne, où l’Institut français du Liban organise nombre de spectacles et d’événements chaque année, a été entièrement rénové. Grâce à la générosité de quatre mécènes, S.E.M. Michel Eddé et M. Salim Eddé, S.E.M. Maurice Sehnaoui et S.E.M. Adnan Kassar, le théâtre a fait peau neuve : il peut désormais accueillir un public nombreux dans de très bonnes conditions, tant techniques qu’artistiques.

L’Institut français s’est fait un honneur de rénover cette salle au cœur de l’Espace des Lettres, qui représente de longue date un foyer de la vie culturelle au Liban. Comme l’a rappelé S.E.M. l’Ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli : « La salle Montaigne est, pour nous tous, la face visible d’un héritage très précieux qu’il nous appartient de faire vivre. » A la fin de l’allocution de l’Ambassadeur, une plaque spéciale a été dévoilée en l’honneur des quatre généreux mécènes.

La soirée a été placée sous le signe de l’amitié franco-libanaise et de la sauvegarde du patrimoine. L’association UMAM, qui œuvre pour la préservation et la valorisation des archives cinématographiques libanaises, a présenté son travail au public, par la voix de ses animateurs Lockman Slim et Monika Borgmann. En point d’orgue de la soirée, le film La Châtelaine du Liban, réalisé par Jean Esptein en 1934, a été projeté sur l’écran de cinéma d’une salle Montaigne comble. Adapté du célèbre roman de Pierre Benoît, ce film a été récemment restauré par les Archives françaises du film, dont le directeur, Éric Leroy, était présent pour l’occasion.

A la fin de la projection, c’est un public enthousiaste qui a quitté la nouvelle salle Montaigne. Tourné voici près de 80 ans, notamment à Beyrouth, le film, qui est à voir comme une œuvre de son temps, une des rares œuvres artistiques françaises situées dans le Liban de cette période, a suscité beaucoup d’intérêt et de réactions de la part du public. Cette projection a fait souffler sur l’Espace des Lettres l’esprit jeune et créatif qui l’a toujours animé.
JPEG

Dernière modification : 25/09/2013

Haut de page