Représentation du spectacle "Offenbach" - Résidence des Pins (18/01/2006)

Chers Amis,

Dans ce Liban du début 2006, les esprits sont au questionnement et à la levée, si possible, des incertitudes qui menacent le pays. Mais ils sont aussi à l’espoir, aux nouvelles résolutions, à la détermination collective, à la volonté de vivre, à la volonté de voir l’avenir avec confiance et de discerner, au milieu des nuages qui semblent s’amonceler, l’éclaircie qui fera que le Liban de demain ira mieux dans tous les domaines avec cette liberté et cette souveraineté pleinement recouvrées qui lui permettront de construire la vie ensemble.

C’est pourquoi l’Ambassade de France continue sans relâche son travail politique bien sûr mais aussi de coopération, d’animation culturelle, pour amener le meilleur de nos créations au Liban. Dans cette atmosphère de début d’année que nous souhaitons naturellement meilleure pour tous, nous avons invité cette compagnie française, La Triple Croche, à produire son spectacle Offenbach au Théâtre Montaigne du Centre Culturel Français, demain jeudi et vendredi. Il s’agit d’un spectacle lyrique qui a brillamment tenu deux années consécutives l’affiche du Théâtre du Tambour Royal à Paris.

C’est dans ce cadre que cette troupe, que je remercie vivement, a accepté ce soir de se produire devant nous d’une manière un peu privilégiée pour vous faire partager un moment de détente et d’exigence musicale. Avec mon épouse, avec la Mission culturelle française que je remercie, en toute complicité avec nos artistes parisiens, nous avons voulu ce récital d’un soir composé d’airs connus d’opérette pour agrémenter cette soirée que nous vous promettons joyeuse, pétillante, pleine de vie, pleine d’espoir.

Bien entendu les œuvres du compositeur français Jacques OFFENBACH, qualifié de « Mozart des Champs-Elysées », seront interprétées avec cinq extraits de ses célèbres opérettes : « La Périchole, La Belle Hélène, Pomme d’Api, Les contes d’Hoffmann et La vie parisienne ».

De même, André MESSAGER, caractérisé par la netteté de ses propos et son souci de l’accompagnement, sera présent avec des airs célèbres tels que « J’ai deux amants » et « Deci-delà, Cahin-Caha ».

Trois extraits de l’un des opéras les plus joués au monde : « Carmen » de Georges BIZET, vous seront également offerts : « La Séguédille », « La chanson du toréador » et « Habarena ».

Robert PLANQUETTE et ses « Cloches de Corneville », grand succès du « Théâtre des folies françaises », mais aussi les fameux « Palétuviers » de DUVERNOIS vous seront proposés.

Et puis, l’Autriche sera présente avec l’un des réformateurs de l’opérette classique, Franz LEHAR et sa « Veuve joyeuse », et bien entendu l’Italie avec Gioachino ROSSINI et son duo « Des chats à trois ». Rossini, ce créateur d’une école française de chant au sein de laquelle les principes du bon chant italien et ceux de la noble déclamation française ont constitué l’avant garde des jeunes générations de chanteurs lyriques.

C’est donc cet art de la bonne humeur qu’est l’opérette, cette école d’optimisme, de joie et de vie, qu’Isabelle et moi-même avons souhaité vous offrir en partage et peut-être vous faire redécouvrir à l’occasion de cette année nouvelle, que nous souhaitons à toutes, et à tous et d’abord à tous les Libanais, excellente./.

Dernière modification : 22/01/2007

Haut de page