Remise des prix et des diplômes de fin d’études de l’Ecole Supérieure des Arts et Techniques de la Mode (ESMOD) - Résidence des Pins (21/06/2006)

Monsieur le Directeur,
Monsieur le Président du Jury, Cher Elie SAAB,
Mesdames et Messieurs,
Chers étudiants,

C’est pour mon épouse et moi-même un grand plaisir de vous accueillir à nouveau cette année à la Résidence des Pins pour la remise des prix et des diplômes ESMOD.

Qu’il me soit permis ici de saluer Elie SAAB, Président de votre Jury, qui est aujourd’hui une référence mondialement appréciée dans ce domaine si stratégique et merveilleux de la mode. Il est également le symbole reconnu de ce dialogue entre les cultures de la Méditerranée, qu’il traduit magnifiquement par un style et une modélisation qui ont fait toute son immense réputation pleinement justifiée.

La mode, aujourd’hui comme hier, est au centre de nos sociétés. Les grands voyageurs arabes, comme Ibn BATÛTA ou Ibn JOUBAYR, dans leurs grands périples au 14è ou au 15è siècle, étaient fascinés par les vêtements, leur coupe et leurs coloris qu’ils estimaient traduire la finesse, ou tout au contraire l’absence de raffinement des sociétés et des cultures qu’ils rencontraient et traversaient. Un philosophe politique comme Ibn AL FARABI n’hésitait d’ailleurs pas, dans son ouvrage sur la Cité vertueuse, à considérer que les princes qui régnaient devaient être tout aussi élégants dans leur maintien que dans leur manière de gouverner.

Aujourd’hui, la mode est un phénomène planétaire, accompagnant en cela le mouvement général de la mondialisation des cultures et des idées. Mais si les styles se rapprochent, il n’en reste pas moins un phénomène d’individualité des comportements vestimentaires, surtout dans les sociétés traditionnelles, qui laisse présager que la grande diversité des goûts et des choix restera une tendance affirmée. Si donc la mondialisation est en marche dans le stylisme, chacun conserve cependant l’originalité de sa culture et la personnalisation de son mode de vie. Cette diversité culturelle à laquelle la France est tant attachée. Dans le même temps, la mode reste une industrie de très grande envergure, se différenciant de l’industrie du prêt-à-porter et de toute industrie de masse, pour garder tout son savoir-faire et des techniques inestimables. La mode, comme industrie culturelle, est aussi un produit de consommation interne et d’exportation. Elle permet, en amont, de faire travailler nombre de collaborateurs dans le domaine du tissu et de la confection et d’animer un secteur économique considérable.

C’est à cette grande tradition du modélisme et du stylisme que vous avez été formés, chers étudiants, par l’une des meilleures écoles ESMOD. La qualité de l’enseignement dispensé, l’engagement de vos professeurs ainsi que les fortes demandes d’emploi dans ce secteur, font que vous êtes remarquablement formés et outillés pour entrer sur le marché du travail. Vous pouvez donc maintenant aborder votre vie professionnelle avec de nombreux atouts de connaissance, de créativité, de savoir-faire et de maîtrise technique. Vous pourrez surtout suivre le remarquable exemple de votre aîné, Elie SAAB, qui reste pour chacun d’entre nous une référence à invoquer, un modèle à suivre, et un exemple de réussite alliant le talent à la gentillesse et le génie à la modestie.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 17/01/2007

Haut de page