Remise des prix du DEFIKASAMASA, mardi 31 mars 2009 au Palais de l’Unesco

JPEG

Remise des prix du DÉFIKASAMASA mardi 31 mars 2009 au Palais de l’Unesco en présence de Denis Gaillard, Attaché culturel à l’Ambassade de France à Beyrouth

Proposé à toutes les écoles primaires et complémentaires du pays dès le mois de décembre, à l’initiative de l’Ambassade de France et du Comité National des Jeux de la Francophonie, le Défikasamasa a permis aux enfants et aux enseignants d’appréhender autrement l’enseignement du français au moins pendant quelques heures.

Cette compétition nationale et innovante a connu un grand succès : 64 écoles ont fait parvenir une sélection de 470 productions d’enfants et on estime la participation totale à environ 4000 enfants des écoles publiques et privées (primaires et complémentaires) . 87 finalistes dont 32 des écoles officielles se retrouvent cette semaine dans les différentes régions pour se présenter et évoquer leurs goûts en utilisant une calligraphie originale.

La finale de la région de Beyrouth a eu lieu aujourd’hui en présence des 8 finalistes, de l’Attaché culturel M. Denis Gaillard, des conseillers pédagogiques de l’Ambassade de France, des parents, du représentant du partenaire presse l’Orient le Jour M. Michel Hajji-Georgiou, du CNJF et de plusieurs médias :

Catégorie A (primaire + 6ème) :
Lea Sakr 6ème B, 11 ans (International College)
Alain Chalhoub CE2, 9 ans (Institution Moderne du Liban)
Marc Zarka CM1A, 10 ans (Collège des Saints Cœurs – Sioufi)
Karen Kassas 9ème 1, 8 ans et demi (Notre Dame de Nazareth)
Nathalie Merhej 6ème 2, 11 ans (Notre Dame de Nazareth)

Catégorie B (complémentaire) :
Elie Boutros 4ème A, 14 ans (International College)
Laura Karam 5ème C (Grand lycée Franco-Libanais)
Jalal Qassem, EB8, 14 ans (École UNRWA « Al Quds »)

Avant l’annonce des lauréats, M. Gaillard a souligné les 4 réussites de ce concours : la promotion du français par d’autres vecteurs ; permettre aux enfants de parler d’eux-mêmes ; la couverture nationale et la mise en abîme d’une des grandes valeurs de la francophonie : la diversité.
Ensuite Mme Élisabeth Maigre a justifié le choix du nom du concours « Défikasamasa » en expliquant que « kasamasa » en arabe voulait dire tout et n’importe quoi, ce qui correspond à l’esprit du concours qui poussait les élèves à s’exprimer « comme ils le veulent ».
Me Alexandre Najjar, membre du jury, a encouragé cette initiative qui incitait les enfants du pays à développer leur créativité et leur expression artistique et culturelle.

Mme Maigre a ensuite annoncé les résultats du concours pour la région de Beyrouth. Les lauréats Jalal Qassem, et Laura Karam (ex-aequo pour la catégorie B) et Marc Zarka (pour la catégorie A), ainsi que tous les participants ont reçu un diplôme et une mallette contenant un jeu de société spécialement conçu pour la francophonie, des livres offerts par l’Ambassade et des objets promotionnels divers des VIèmes Jeux de la Francophonie.

Dernière modification : 02/04/2009

Haut de page