Relève du contingent français de la FINUL par voie maritime (14 au 18 mars 2016)

JPEGManœuvres amphibies dans le port de Beyrouth

Sur le modèle de la relève qui avait eu lieu en septembre 2013, une partie du contingent français de la FINUL a été mise en place au Liban par voie maritime du 14 au 18 mars dernier.

Dans le cadre de cette mission, le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) « Mistral », escorté par la frégate antiaérienne « Jean Bart », s’est déployé en Méditerranée orientale afin de mener des manœuvres amphibies de débarquement et d’embarquement des éléments français sur les côtes libanaises.

JPEGLa relève de la FINUL s’apprête à toucher le sol libanais dans le port de Beyrouth

Cette relève a été marquée par des conditions météorologiques difficiles qui ont contraint le BPC, sur très court préavis, à faire escale, le 16 mars, dans le port de Beyrouth alors que l’ensemble des opérations amphibies devaient initialement se dérouler dans le port de Naqourah. L’absence de disponibilité d’un quai adapté pour le Mistral a conduit à la réalisation d’une manœuvre amphibie délicate dans le port de Beyrouth, le BPC étant contraint de rester au mouillage pendant toute la durée des opérations menées à l’aide de ses moyens de batellerie (engins de débarquement).

JPEG

Une excellente coordination entre le Mistral, le contingent français de la FINUL et les autorités militaires libanaises (qui ont fait preuve d’une grande souplesse et d’une remarquable réactivité) a permis la réussite de cette mission.

Le BPC Mistral et le contingent DAMAN XXIV se dirigent désormais vers le sud de la France où les militaires français vont pouvoir retrouver leurs familles après une mission de 6 mois dans le sud du Liban.

Dernière modification : 22/03/2016

Haut de page