Réception d’au revoir de l’ambassadeur et de Mme Paoli (1er juillet 2015)

Avant de quitter Beyrouth, l’ambassadeur a tenu à remercier avec Madame Paoli, leurs très nombreux amis et interlocuteurs. L’ambassadeur a réitéré à cette occasion indéfectible l’engagement de la France aux côtés du Liban.

Plusieurs centaines d’invités se sont retrouvés à l’invitation de l’ambassadeur et de son épouse, ce 1er juillet, dans le parc de la Résidence des Pins : responsables institutionnels et politiques, religieux, journalistes, hommes et femmes du monde de la culture, de l’enseignement et des arts, de l’économie et des affaires, représentants de la société civile, sans oublier le corps diplomatique.

A tous, l’ambassadeur a dit dans son allocution l’émotion qu’il avait, avec son épouse ainsi qu’avec un certain nombre de ses collaborateurs eux aussi appelés à de nouvelles fonctions, à quitter le Liban pour regagner Paris.

Réservant le bilan proprement dit de son action à la célébration traditionnelle du 14 juillet, Patrice Paoli a souhaité revenir ce 1er juillet, sur un mode plus personnel, sur le privilège que représentait, pour un diplomate français en particulier, l’honneur de servir au Liban, compte tenu des liens exceptionnels unissant les deux pays. Rendant hommage à l’action de l’équipe de l’ambassade, au contact de l’ensemble des Libanais partout dans le pays, pour servir la relation bilatérale, « par mer calme comme dans les tempêtes ».

Sur le perron même où le général Gouraud avait proclamé, le 1er septembre 1920, la naissance du Grand Liban, l’ambassadeur a enfin rappelé - avant de recevoir le témoignage d’amitié du nonce apostolique Mgr Caccia, en sa qualité de doyen du corps diplomatique – le sens concret de l’attachement de la France à l’indépendance, à la souveraineté, à l’intégrité territoriale du Liban dans des frontières. Celles-ci constituent la meilleure des protections pour tous les Libanais dont la France espèrent qu’ils pourront trouver, entre eux, les chemins de l’entente.

JPEG

Dernière modification : 15/08/2015

Haut de page