Pose de la première pierre pour la réhabilitation du jardin Saint Nicolas à Achrafieh

JPEG

L’ambassadeur de France a participé jeudi 12 juin 2014 à la cérémonie de pose de la première pierre pour la réhabilitation du jardin Saint Nicolas à Achrafieh. Cette opération est le fruit d’un partenariat entre l’Université Saint-Joseph, financeur des travaux, la municipalité de Beyrouth et l’ambassade de France.

Dans son discours, l’ambassadeur de France a salué la politique volontariste d’aménagement des espaces verts de la municipalité de Beyrouth qui s’est traduite récemment par la rénovation du plus ancien jardin de Beyrouth : le jardin René Mouawad de Sanayeh. Il a également rappelé que la France soutenait cette politique au travers de la région Ile-de-France principalement, qui outre des financements met à disposition ses compétences techniques, mais aussi de l’Agence Française de Développement et du ministère français des Affaires étrangères.

Trois études de planification urbaine (plan de déplacement relatif à la circulation douce, plan vert et paysager pour les espaces verts et plan lumière consacré à l’éclairage) et deux études opérationnelles d’aménagement (le projet pilote de Liaison douce dans la rue de Damas entre le Bois des Pins et le centre-ville et le projet du Parc Central sur les terrains jouxtant l’hippodrome de Beyrouth) ont été ainsi réalisées pour un budget global de 1,5M d’euros entre 2009 et 2013. Ces opérations sont le reflet du savoir-faire français en termes de ville durable, à l’image de la stratégie "mieux vivre en ville" lancée en décembre 2012 par la ministre du Commerce extérieur Mme Nicole Bricq. Cette démarche de coopération dans le domaine des espaces publics et d’aménagement des espaces verts tendent vers un objectif essentiel : le respect et la valorisation du patrimoine.
JPEG

Dernière modification : 13/06/2014

Haut de page