Mouvement pour la chute du système confessionnel : conférence de l’IFPO

JPEG

Le 25 octobre, l’IFPO a organisé à l’Institut français une conférence intitulée "où en sommes-nous de la chute du système confessionnel", à laquelle participaient plusieurs militants du mouvement qui a vu le jour à Beyrouth au printemps 2011.

Mayada Abdallah, Arabi Andari, Bassem Chit et Mohammad Hamdan sont revenus sur la genèse, les objectifs et les difficultés qu’a rencontrées le mouvement pour la chute du sytème confessionnel libanais.

Fin février 2011, de jeunes activistes de différentes obédiences politiques avaient lancé une campagne visant à l’abolition du système confessionnel. Ils ont organisé plusieurs manifestations à Beyrouth, Jbeil et Saida et tenu pendant plusieurs mois des sit-in à Saida et Beyrouth. Après un sommet atteint lors de la manifestation du 20 mars, qui a rassemblé entre 20000 et 30000 manifestants, de la Place Sassine à Achrafiyeh, jusqu’à Sanayeh à Beyrouth Ouest, le mouvement s’est progressivement essoufflé, faute d’avoir su générer une dynamique autour d’un objectif commun à tous ses membres.

Les quatre militants présents à la conférence de l’IFPO entendent poursuivre le mouvement en bâtissant sur cette expérience, à ce jour unique dans la vie politique et sociale libanaise.

Dernière modification : 01/12/2011

Haut de page