Messe à l’intention de la France lors de la fête de l’Assomption - 15 août 2014

Comme le veut la longue tradition, une messe de l’assomption à l’attention de la France a été célébrée, le vendredi 15 août, par l’Archevêque maronite de Beyrouth, Monseigneur Boulos Matar, en sa résidence d’été d’Ain Saadé, et en présence d’une délégation de l’ambassade conduite par le Chargé d’affaires, M. Jérôme Cauchard, ainsi que de nombreuses personnalités politiques libanaises qui avaient tenu à s’associer à ce moment d’amitié partagée. Le Chargé d’affaires les a remerciées de leur présence dans son intervention.

La cérémonie religieuse et le déjeuner qui a suivi se sont déroulés dans une ambiance chaleureuse et amicale, « en famille » comme l’a souligné l’Archevêque. Cette célébration a été l’occasion de réaffirmer notre soutien à la stabilité du Liban en appelant à l’élection d’un président, mais a aussi été l’occasion de rappeler l’indispensable mobilisation autour des chrétiens d’Orient cruellement éprouvés.

Evoquant les crises régionales et la situation des chrétiens, le Chargé d’affaires a tenu à rappeler que les chrétiens sont chez eux au Moyen Orient. Il a également fait état des mesures prises par la France pour faire face à l’urgence de la situation (envoi d’aide humanitaire, déplacement du ministre à Bagdad et Erbil, mobilisation politique, à Bruxelles, à New York, accueil de réfugiés,…). Le Chargé d’affaires a souligné le caractère temporaire de l’accueil des réfugiés persécutés et l’impérieuse nécessité d’assurer la protection de toutes les minorités afin de leur permettre de demeurer dans leur pays.}}}

JPEG

Dernière modification : 10/02/2016

Haut de page