Lettre du Président Hollande au Président Aoun - 2 novembre 2016

Monsieur François Hollande, Président de la République française, a adressé à son Excellence le Général Michel Aoun, Président de la République libanaise, une lettre de félicitations à l’occasion de son élection à la présidence, dont voici le texte :

Cher Monsieur le Président,

Alors que les membres du Parlement libanais viennent de vous confier la plus haute charge de la République libanaise, je souhaite vous renouveler l’expression de mes félicitations.

Pour tous les amis du Liban, dont je suis, il s’agit d’un événement historique, qui représente au terme d’une longue période de vacance un gage d’espoir pour les Libanais mais aussi pour tous ceux qui croient, comme la France, que le Liban peut continuer de servir de modèle au Moyen-Orient.

Avec votre élection, une nouvelle page peut s’ouvrir pour le Liban, qui, plus que jamais, a besoin d’institutions fortes pour faire face aux défis auxquels il est confronté du fait de la situation régionale, qu’il s’agisse de la menace terroriste ou de la crise humanitaire auxquelles l’expose la guerre en Syrie.

Je forme donc le souhait que, dans le sillage de votre accession à la présidence, un gouvernement incarnant l’unité nationale puisse rapidement être formé pour mettre en œuvre les politiques dont le Liban a besoin et que le Parlement puisse se remettre à légiférer normalement et se préparer à se renouveler en assurant à chacun une juste représentation.

Ce retour à un fonctionnement institutionnel normal permettra à la communauté internationale de mieux aider le Liban à faire face aux conséquences de la crise syrienne, en particulier à l’afflux des nombreux réfugiés syriens qui fuient la guerre et à la détérioration des conditions de vie des communautés libanaises qui les accueillent. Il fournira aussi un socle plus solide à notre volonté commune d’approfondir la relation d’exception qui unit historiquement le Liban et la France dans tous les domaines.

En vous renouvelant mes souhaits de plein succès dans votre mission, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma haute considération.

François HOLLANDE

Dernière modification : 07/11/2016

Haut de page