Lancement du projet d’école régionale de déminage humanitaire du Liban

JPEG

Depuis de nombreuses années, les armées libanaise et française entretiennent de solides liens d’amitié et de coopération dans de nombreux domaines, dont celui du déminage. Cette coopération s’est récemment élargie avec le lancement d’un projet d’école régionale de déminage humanitaire.

Ce projet se concrétisera en 2015, avec l’ouverture de l’école, sur les contreforts du Mont-Liban, à Hammana (à une quarantaine de minutes de Beyrouth). Marquant l’appui de la France à la réalisation de ce projet, un officier supérieur français, spécialiste du déminage, est affecté depuis août 2013, comme coopérant au sein du Centre libanais d’action contre les mines (CLAM-LMAC).

Dans un pays et une région où les populations civiles sont frappées par le fléau des mines, des sous-munitions et des restes de munitions non-explosées, cette école répond à un besoin opérationnel clair et vital : elle formera des spécialistes, civils et militaires, du déminage humanitaire. L’école aura la capacité d’accueillir une quarantaine de stagiaires, libanais et des pays du Proche et Moyen-Orient.

L’école sera donc un outil précieux pour la diffusion régionale du savoir-faire dans le domaine du déminage humanitaire. Cette diffusion contribuera à l’éradication des mines et des sous-munitions dans toute la région.

Illustration d’une coopération mutuellement fructueuse entre le Liban et la France, ce projet s’accompagnera également d’échanges de compétences. Ainsi, dès la fin de l’année 2013, une équipe de spécialistes en déminage, issue du Pôle Interarmées Munex (PIAM) localisé à Angers (France), se rendra au Liban pour apporter son concours au lancement de ce projet.

Dernière modification : 24/08/2015

Haut de page