La France poursuit la mise en œuvre de son programme de réinstallation humanitaire

Le Liban a consenti un effort sans précédent en matière d’accueil des réfugiés. Aussi, conformément aux engagements pris par le Président de la République lors de son déplacement au Liban en avril, la France poursuit la mise en œuvre de son programme de réinstallation humanitaire.

La France s’est notamment engagée à procéder à la réinstallation de 3000 réfugiés syriens sur son territoire en 2016 et 2017. Dans ce cadre, une délégation de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) vient de conclure une mission de trois semaines au Liban. Cette mission a permis d’examiner la situation de plus de 800 syriens particulièrement vulnérables identifiés par le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies (HCR)

Il s’agit de la deuxième mission menée en 2016 par l’OFPRA. Une troisième débutera dans quelques semaines. A l’issue de ces trois missions, 1500 réfugiés syriens auront été identifiés pour être réinstallés sur le territoire français. Les demandes traitées sont des cas de réinstallation humanitaire de personnes particulièrement vulnérables nécessitant parfois des prises en charge médicales particulièrement lourdes.

Ce programme s’inscrit dans une action plus large que mène la France en solidarité avec le Liban pour répondre aux conséquences de la crise syrienne sur son territoire. Le Président Hollande s’est également engagé à allouer une aide en don au Liban d’un montant de 100 millions d’euros pour la période 2016-2018. Cette aide représente la moitié de l’aide en dons annoncée par la France au cours de la conférence de Londres le 4 février dernier, plaçant le Liban au 1er rang de l’aide française octroyée dans la région.

Dernière modification : 19/10/2016

Haut de page