« L’orientalisme, un parcours historique », conférence d’Henry Laurens, professeur au Collège de France, le 24 février 2012

L’Institut Français du Proche-Orient a reçu le 24 février 2012 Henry Laurens qui a donné une conférence sur « l’orientalisme, un parcours historique ».

Spécialiste reconnu de l’Orient arabe et de l’islam, professeur au Collège de France depuis 2003 où il occupe la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe », Henry Laurens est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’expédition d’Egypte, la Question de Palestine (en trois tomes : 1799-1967), ou plus récemment L’Europe et l’Islam : quinze siècles d’histoire.

A l’occasion d’un séjour à Beyrouth où il donne un séminaire à l’Université Saint-Joseph, Henry Laurens a évoqué devant une salle comble « l’orientalisme, un parcours historique ». Remontant au XVIIe siècle, à la formation des drogmans (traducteurs d’arabe, turc et persan) et à la traduction des Mille et une Nuits d’Antoine Galland où l’Orient s’introduit dans l’imaginaire occidental, il a montré le rôle important qu’ont joué les orientalistes au XIXe siècle. Il a évoqué le malentendu tragique de la seconde moitié du XIXe, alors que les connaissances des orientalistes étaient utilisées pour le développement du colonialisme et des théories essentialistes. Objet de critique de la part des marxistes comme d’Edward Saïd, le concept d’orientalisme a reculé après la 2e Guerre mondiale et la décolonisation, au profit de la spécialisation des chercheurs.

Cr : IFPO/T. Buquet - JPEG

Cr : IFPO/T. Buquet

Dernière modification : 29/02/2012

Haut de page