L’ambassadeur M. Patrice Paoli rend visite au contingent français de la FINUL stationné à Deir Kifa

JPEG

Le 28 juin Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban a rendu visite au contingent français de la force intérimaire des nations unies au Liban (FINUL) déployée sur le site de Deir Kifa.

Accueilli par le chef d’état-major de la FINUL et représentant militaire de la France au Liban-sud, le général de la Maisonneuve, et le commandant de la Force commander reserve (FCR), le colonel François, l’ambassadeur a assisté à des présentations de matériels, s’est entretenu avec les personnels de la FCR avant de déjeuner avec eux.

Le contingent français de la FINUL compte environ 900 personnels qui agissent principalement dans le cadre de FCR. Dans ses missions quotidiennes, et en liaison étroite avec les autres contingents, elle sert à renforcer temporairement le dispositif des secteurs et/ou des bataillons de la FINUL. Elle assure ainsi, en coopération régulière avec les Forces Armées Libanaises (FAL), des missions d’observation et de reconnaissance lors de patrouilles diurnes ou nocturnes. Parallèlement, elle assure une coopération nourrie (tir, sauvetage au combat, secourisme…) au profit des unités FAL déployées au Liban-sud.

La FCR est notamment équipée de véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), de postes de tirs de missiles MISTRAL et d’éléments d’intervention rapide en véhicule blindé léger (VBL). Placée directement sous les ordres du commandant de la FINUL, le général de division italien Serra, la FCR est en mesure d’agir en moins de 3 heures sur l’ensemble de la zone d’action de la FINUL.

Les soldats de la FCR apportent enfin leur aide aux populations locales par des actions civilo-militaires (ACM) : formation de secourisme, aides médicales, projets ciblés de reconstruction, reforestation, programme de langue française dont un concours au profit des élèves des écoles primaires du Liban-sud. C’est dans ce cadre que l’ambassadeur a reçu le 18 juin dernier à la Résidence des Pins la classe gagnante de l’école primaire de Burj Qallaway qui, à l’issue du concours, a pu se rendre en France où elle a été accueillie plusieurs jours par la municipalité de la Garenne-Colombes.

JPEG

Dernière modification : 24/08/2015

Haut de page