Intervention de M. Jérôme Cauchard, Chargé d’affaires a.i. à la Cave du monastère St. Jean (Kenchara) pour la promotion du vin libanais - 21 août 2013

Monsieur le Supérieur général,
Messieurs les ministres, Messieurs les députés, excellences,
Messeigneurs,
Monsieur le conseiller régional aux affaires agricoles,
Chers amis,

C’est avec beaucoup de plaisir que je me retrouve parmi vous aujourd’hui à l’occasion de cette cérémonie en l’honneur de la Cave du monastère Saint-Jean. En effet, un lien singulier et ancien unit la France et le Liban dans le domaine viticole.
Depuis 150 ans, notre histoire commune s’est enrichie dans ce domaine comme dans les autres et particulièrement au cours des deux dernières décennies qui ont vu le développement spectaculaire des vignobles libanais, dont, depuis 2006, la Cave du monastère Saint Jean.

Ici, comme dans la majorité des 40 vignobles libanais, la France est le principal fournisseur de plants de vigne et fournit également matériels de production œnologique, matières premières œnologiques et conditionnement.

Par ailleurs, de nombreux responsables de production des caves de vinification du Liban sont français ou ont suivi une formation en France. C’est notamment le cas ici, du père Charbel Hajjar, dont je salue l’excellent travail, formé à l’Institut Chimie Œnologie de Paris.

La France est aussi le premier partenaire commercial du Liban dans ce secteur et son deuxième client (près de 20% des exportations libanaises), une performance impressionnante au regard de la considération qui entoure le vin dans notre pays.
Je me réjouis également de l’intérêt marqué des libanais pour le vin français. Il représente plus de 60% des importations des vins au Liban, soit 900 000 bouteilles environ chaque année, et je remercie les organisateurs du festival VINIFEST, qui se tiendra à Beyrouth du 9 au 12 octobre 2013 pour avoir choisi de mettre la France à l’honneur.
Il était donc naturel que la France accueille le 14 mai dernier dans les salons de l’hôtel Georges V à Paris, avec le soutien du ministère de l’agriculture français, la première journée de promotion du vin libanais organisée à l’étranger.

Cette journée, qui a rassemblé l’ensemble des opérateurs des secteurs libanais et français, a couronné surtout la réussite des producteurs libanais.

Cette vision commune, nous la partageons aussi au sein de l’Organisation Internationale de la Vigne et du vin, l’OIV, au sein de laquelle nos pays coopèrent si bien. J’en veux pour preuves récentes le soutien - merci encore ! - du Liban et du ministère de l’agriculture libanais à la nomination en juin dernier du candidat français à la direction générale de cette organisation internationale et la nomination du directeur général du ministère de l’agriculture, Monsieur Louis Lahoud, à la vice-présidence du groupe d’experts « analyse économique et conjoncturelle » de l’OIV. Toutes mes félicitations !

Tout est donc réuni pour que nous célébrions ensemble une belle journée pour le vin libanais et la coopération franco-libanaise.
Et bravo encore à tous ceux qui ont permis d’amener le vin de la cave du monastère à son niveau actuel de qualité.
Merci de votre attention.

Dernière modification : 22/08/2013

Haut de page