Inauguration de la bibliothèque de Baalbeck.

La bibliothèque publique de la ville de Balbeck (Nord Bequaa) a été inaugurée le samedi 7 mars en présence de Monsieur le ministre de la culture Talam Salam et de Monsieur Denis Gaillard, Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France.

Cette bibliothèque a été réalisée par le Ministère de la culture et la ville de Balbeck avec le soutien de l’OIF pour le mobilier, de la Fondation Walid Ben Tallal pour le matériel informatique et du FSP Lecture publique et Edition Jeunesse (Ambassade de France ) pour les collections et la formation du bibliothécaire. La bibliothèque est aménagée dans une belle maison patrimoniale, au coeur du souk moderne dans le centre ville de Balbeck. Elle propose au public des collections trilingues , réparties dans deux espaces (jeunesse, et adulte) ainsi qu’ un accès à l’internet. La bibliothèque dispose aussi d’une salle d’animation équipée en matériels audio-visuels.

Cette bibliothèque est la deuxième bibliothèque régionale ouverte par le Ministère de la culture avec celle de Tyr ouverte en 2007. Deux autres bibliothèques Byblos et Saida devraient ouvrir leurs portes au public dès cette année 2009.

Lors de l’inauguration, Madame Tatiana Weber, Directrice du CCF de Zahlé a lu un message de Madame le maire de la ville d’Aix en Provence, transmettant ses voeux de réussite à ce nouvel équipement culturel La Ville d’Aix en Provence s’est engage à soutenir cette nouvelle bibliothèque notamment pour des échanges entre les professionnels du livre et pour la formation.

L’ouverture de cette bibliothèque s’inscrit dans le plan de développement de la lecture mis en place par le ministère de la culture depuis 2001. Après avoir reçu le soutien de l’OIF pour la création de 14 CLAC (Centre de lecture et d’animation culturelle), il a poursuivi avec ses propres financements le développement du réseau des bibliothèques publiques . Un service de la lecture a été créé, avec pour principale mission , le soutien à la création et au développement des bibliothèques publiques sur tout le territoire.

En 2003, l’Etat libanais a sollicité l’aide financière et l’expertise de la France pour renforcer ce plan de développement.

Un accord de coopération, le FSP Lecture publique et Edition Jeunesse a été signé le 21 septembre 2006 entre les deux états. Cet accord a permit un bond qualitatif et quantitif très conséquent. Le nombre des bibliothèques publiques a doublé et de nombreux projets sont en cours de préparation. Les bibliothèques existantes ont été dotées d’importantes collections de livres en arabe et en français, tous acquis auprès des libraires locaux. Les bibliothécaires ont bénéficiés de formations qualifiantes sur la gestion et l’animation d’une bibliothèques et d’une formation linguistique en français. Une trentaine d’entre eux ont effectués des stages dans des bibliothèques francaises ou participés à des rencontres professionnelles internationales. Cet accord a permit aussi la création de plusieurs expositions et d’autres animations pour faire vivre les bibliothèques et favoriser la conquête de nouveaux publics. . Les résultats obtenus malgré un contexte sécuritaire difficile sont encourageants. Le nombre d’utilisateurs des bibliothèques publiques s’est accru. L’usage des bibliothèques a évolué.
De plus en plus d’inscrits empruntent des documents , viennent effectuer des recherches sur internet ou participer aux animations.
Un volet du projet était consacré à l’édition Jeunesse produite au Liban sur trois axes : aide à la création de nouvelles collections, aide à la promotion et formation des professionnels. La production de livres Jeunesse en arabe dont le nombre reste encore insuffisant pour répondre aux besoins des enfants s’est nettement améliorée et a gagné en visibilité sur le plan national mais aussi international. Les éditeurs Jeunesse sont présents dans tous les salons internationaux Plusieurs livres Jeunesse ont obtenus des prix internationaux. Des libraires ont améliorés la présentation mais aussi le conseil sur le livre Jeunesse. La presse locale commence à s’interesser à cette production.

Fin 2008, le Ministère de la culture a été doté des textes législatifs lui permettant de recruter des professionnels qualifiés pour renforcer le personnel du service de la lecture.

Cette année L’Etat libanais a voté un budget très important pour la réussite de l’année Beyrouth, capitale mondiale du livre et les Jeux internationaux de la Francophonie.

Dernière modification : 24/03/2009

Haut de page