Hommage de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, à M. Mahmoud Darwich (12 août 2008)

Je salue la mémoire de Mahmoud Darwich, disparu hier, et présente mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches, ainsi qu’à tout le peuple palestinien.

Mahmoud Darwich était l’un des plus grands poètes contemporains. Palestinien engagé, résidant tour à tour au Liban, en Egypte, en Tunisie, et en France, il fut à la fois un témoin et un acteur de son temps. Son oeuvre, marquée par l’exil et par la nostalgie, témoigne en abondance de la richesse de la langue, de l’histoire et de la culture palestinienne. Sans cesse renouvelée, elle n’a jamais traduit ni le pessimisme ni l’abattement. Elle est habitée au contraire par une vitalité et un lyrisme incomparables. La puissance des mots, Mahmoud Darwich la plaçait au service de vérités fondamentales. Ainsi, l’émotion qu’il suscitait dans le coeur de chacun de ses lecteurs révélait l’universalité du sentiment d’attachement à une terre.

Au moment où, plus que jamais, les efforts de paix des deux parties doivent être soutenus, son appel à la paix et à la coexistence de deux états, vivant côte à côte, mérite d’être rappelé et entendu.

Dernière modification : 08/02/2016

Haut de page