France/Liban/Résidence des pins - reprise des déclarations du porte-parole du ministère ‎français des Affaires étrangères en date du 21 mars

L’ambassade de France au Liban tient à rappeler à l’attention des internautes les déclarations ‎faites par le porte-parole du Quai d’Orsay lors de son point de presse du 21 mars, en réponse à ‎la question d’un journaliste :‎

Q - Un article paru hier dans Le Figaro fait état des craintes de la France concernant la ‎situation sécuritaire au Liban, et du prochain déménagement de la résidence de ‎l’ambassadeur de France à Beyrouth. Confirmez-vous ce projet ?‎

R - Il n’a jamais été question d’un transfert de la résidence de l’ambassadeur de France au ‎Liban. Les allégations contenues dans l’article que vous mentionnez sont sans fondement. ‎L’ambassadeur n’a jamais tenu les propos que lui attribue l’article.‎
Par sa situation même et par son histoire, la Résidence des Pins est un lieu emblématique et ‎un symbole de l’amitié de la France pour le Liban et tous les Libanais dans leur diversité. Elle ‎a toujours été et demeure un lieu de rencontre et de dialogue entre Français et Libanais, et ‎souvent entre Libanais eux-mêmes.‎
Depuis le début de la crise syrienne, notre souci est que le Liban reste à l’écart de ce conflit. ‎La France soutient la politique de dissociation souhaitée par les autorités libanaises.‎
Enfin, il va de soi que la sécurité de nos représentations comme de nos ressortissants à ‎l’étranger est une priorité du ministère des affaires étrangères.‎

Dernière modification : 10/02/2016

Haut de page