Exercice naval franco-libanais (7 mars 2014)

Le vendredi 7 mars 2014, les marines libanaise et française ont effectué un entraînement conjoint, à l’occasion du passage de la frégate anti-aérienne Cassard.
Le Sour, navire libanais de type EDIC (Engin de Débarquement d’Infanterie et de Chars), et la frégate française se sont ainsi retrouvés au large de Byblos pour y effectuer :

- un exercice de tir de petits calibres (12.7 mm et 20 mm) sur buts flottants ;
- un exercice de lutte contre les incendies, avec l’intervention d’une équipe de marins français à bord de l’EDIC libanais.

A l’invitation du commandant de la frégate Cassard, le capitaine de vaisseau Vincent Grégoire, le commandant des forces navales libanaises, l’amiral Nazih Jbeily, accompagné de deux officiers de son état-major, ainsi qu’une délégation de l’ambassade de France conduite par le chargé d’affaires, Jérôme Cauchard, se sont rendus à bord de la frégate française pour assister à l’exercice.

De tels entraînements sont un moyen de maintenir la capacité opérationnelle des navires et de développer l’aptitude de nos deux marines à coopérer, mais aussi un moyen d’entretenir et de renforcer les liens d’amitié nos deux marines.

La coopération navale entre la France et le Liban, ancienne et diversifiée, se traduit par les actions suivantes :
- des formations de stagiaires libanais en France ;
- des cessions de matériels ;
- des entraînements opérationnels conjoints à l’image de celui du 7 mars, ou des grands exercices amphibies Cèdre bleu conduits en 2012 et 2013, à l’occasion de l’escale du groupe Jeanne d’Arc à Beyrouth.

Dernière modification : 10/03/2014

Haut de page