Discours prononcé lors de l’atelier Grand Beyrouth - 5 juillet 2013

L’atelier Grand Beyrouth qui s’est tenu le 5 juillet 2013 avait pour thème : "Les enjeux et outils du processus de métropolisation".

Cher ami Bilal Hamad,
Monsieur le représentant du Premier Ministre, Général Nicolas Haber,
Monsieur le conseiller du Ministre de l’Intérieur, Maître Raymond Medlej,
Messieurs les Présidents de Municipalités,
Monsieur le vice-Président du Syndicat interdépartemental pour l’Assainissement de la Région parisienne, Vice-président de Paris Métropole, M. Jacques Martin,
Monsieur le Directeur du Bureau Technique des Villes Libanaises, M. Béchir Odeïmi
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

C’est avec grand plaisir que je participe aujourd’hui à la séance d’ouverture de l’atelier sur le Grand Beyrouth. L’ambassade de France au Liban suit avec beaucoup d’intérêt les discussions que vous, présidents de municipalités, avez entamées il y a quelques mois autour du processus de métropolisation à Beyrouth. Vous avez fait un grand pas en décidant, comme l’a annoncé M. Bilal Hamad, de vous rassembler dans le « regroupement des municipalités du Grand Beyrouth ». Je tiens à saluer cette initiative qui revêt une grande importance.

La région métropolitaine de Beyrouth regroupe en effet à elle seule près de la moitié de la population libanaise. Ce territoire est donc au cœur de nombreux enjeux et doit faire face à des défis d’envergure : planification territoriale, développement économique, mobilité des citoyens, protection de l’environnement. Voilà des problématiques auxquelles vous faites face chaque jour au sein de vos municipalités. Ces sujets ne peuvent être compris et traités qu’à travers la concertation de la mise en cohérence des actions. Cela, vous l’avez bien compris, et vous le démontrez ici en choisissant la coopération et la solidarité afin de mieux répondre aux attentes de vos citoyens et d’améliorer ainsi leur qualité de vie.

La démarche que vous entreprenez est porteuse d’un message politique fort en ces temps critiques pour le Liban : vous êtes des élus qui, au-delà de leurs divergences, choisissent de travailler ensemble pour se mettre au service de l’intérêt général. Le regroupement de municipalités du Grand Beyrouth que vous créez peut constituer une réponse pragmatique aux problèmes de gestion et aux défis qui se posent en matière d’aménagement du territoire dans la capitale.

Vous êtes également des porte-parole des élus locaux à travers le pays : vous prouvez l’importance que vous accordez à votre rôle d’élus locaux et rappelez le rôle essentiel des municipalités dans le développement durable et équilibré du territoire libanais. Votre initiative permettra à l’Etat d’avancer sur la question du transfert de compétences vers les collectivités territoriales, en prouvant l’efficacité du travail au niveau local et en offrant des perspectives concrètes de collaboration.

Le regroupement que vous formez couvrira d’abord l’assainissement et les transports. Les enjeux à l’échelle du Grand Beyrouth sont immenses sur ces thématiques et la demande des citoyens se fait de plus en plus pressante. Je me réjouis donc que vous ayez choisi ces priorités.

Comme en témoigne le programme ambitieux de cet atelier, vous serez soutenus dans vos entreprises par de véritables alliés : les différents partenaires de la coopération décentralisée française. Vos liens sont un bel exemple des relations fraternelles qui unissent la France et le Liban. Ces partenaires travaillent avec détermination et efficacité à la mise en œuvre de projets souvent remarquables. Nous en avons ici des représentants notables : le Syndicat Interdépartemental de l’Assainissement de l’agglomération Parisienne et la Région Ile de France qui travaillent avec le Liban depuis plusieurs années déjà.
La présence et le soutien de la coopération décentralisée française à vos cotés est un atout majeur pour accompagner et renforcer la dynamique lancée autour de la métropolisation. Je me réjouis de la présence d’instances françaises autour des municipalités du Grand Beyrouth. Chacune apporte son expertise et son savoir-faire :

  • Le Syndicat Paris Métropole pour son expérience institutionnelle, sa méthodologie de concertation et de mobilisation des élus
  • Le Syndicat interdépartemental pour l’Assainissement de la Région parisienne pour les questions d’assainissement
  • La Région Ile de France pour la gestion des transports à l’échelle métropolitaine
  • La Métropole Nice Côte D’azur qui travaille d’ores et déjà avec les municipalités de Bourj Hammoud et Jdeidé-Bouchrieh-Sedd sur un projet d’assainissement.

M. le Président de la municipalité de Beyrouth, vous exprimiez votre engagement pour la constitution d’un regroupement des municipalités du Grand Beyrouth. Ce regroupement sera à n’en pas douter un espace privilégié de concertation et d’étude sur les perspectives de développement en termes d’assainissement, de mobilité urbaine et sur les enjeux inhérents du développement durable. Si cette volonté de constituer un regroupement des municipalités du Grand Beyrouth est partagée par les Présidents des municipalités ici présents, sachez que l’ambassade de France sera à vos côtés, avec les partenaires de la coopération décentralisée, pour vous accompagner dans cette étape primordiale.

J’ajouterai que, pour mettre en œuvre des projets de qualité et durables et pour que se développent plus d’initiatives à l’image du Grand Beyrouth, la question de la formation des personnels et des élus locaux est un élément essentiel. C’est une condition indispensable pour une politique de décentralisation réussie. Nous travaillons sur cette question en lien avec le Programme National d’Appui aux municipalités et en partenariat avec le Centre National de la Fonction Publique Territoriale et le Bureau Technique des Villes Libanaises.

Je suis certain que cet après-midi sera riche d’échange et de débats. Je vous souhaite à tous un bon atelier. Le Grand Beyrouth mérite un avenir à la hauteur de nos ambitions communes.

Je vous remercie.

Dernière modification : 05/07/2013

Haut de page