Discours lors de la remise des diplômes à l’ESA, 05 juillet 2013

Monsieur le vice-Gouverneur, cher Saad Andary,
Monsieur le vice-Président, cher Jean-Pierre Vermès,
Monsieur le Directeur, cher Stéphane Attali,
Mesdames et Messieurs,
Chers familles et amis,
Chers lauréats,

Une cérémonie de remise de diplômes est toujours un événement singulier, pour les étudiants bien sûr qui ont su offrir le meilleur d’eux-mêmes pour obtenir leur diplôme, mais aussi dans la vie d’un établissement qui voit là grandir sa grande famille et ses Anciens élèves.

Oui, vous êtes à présent, chers étudiants et jeunes professionnels, non seulement des lauréats de l’ESA mais aussi de véritables ambassadeurs de l’école, des représentants de la maison qui vous a formés. Je le dis très simplement tant il m’apparaît évident que tout au long de la carrière professionnelle d’une femme ou d’un homme, l’institution où nous avons fait nos classes demeure une référence qui nous accompagne et d’où nous puisons souvent nos ressources.

Ces ressources se trouvent dans le souvenir de tel ou tel enseignement, de tel ou tel travail, qui vous auront demandé beaucoup d’engagement et dont vous réaliserez assez vite l’importance quand vous vous sentirez habiles et sereins à l’exécution d’un travail pour lequel vous avez été très bien formés. Ces ressources et cette force vous les puiserez aussi, j’en suis certain, dans le souvenir de tous ceux qui ont accompagnés votre réussite : les équipes enseignantes et administratives, mais aussi vos camarades, ceux qui ont planché à vos côtés et qui vous entourent aujourd’hui. Vous les retrouverez, ces camarades de promotion, ici et ailleurs, au Liban, au Moyen-Orient, en France, partout dans le monde.
Si j’insiste sur cette dimension internationale, ce n’est pas uniquement parce que je connais le goût des Libanais pour l’expatriation et la découverte du monde, c’est aussi parce que la langue française n’est pas la langue d’un seul pays. C’est une langue qui a sa place partout. Vous le verrez, elle vous sera d’une grande utilité où que vous soyez. Quand vous emploierez vos talents et vos compétences au bénéfice d’une société, soyez certain qu’elle sera là pour vous aider et vous renforcer.

Cette cérémonie est un événement fédérateur qui conclut brillamment un chapitre de votre vie, et vous ouvre grand les portes de l’avenir. C’est pour vous le début d’une nouvelle vie.

Ce soir, vous êtes tous très beaux. Les filles ont choisi leur plus jolie robe. Les garçons ont mis leur plus belle cravate. Mais surtout, vous êtes beaux parce que vous souriez, et parce que vous avez des petites étoiles qui brillent dans les yeux. Ces étoiles, elles portent plusieurs noms : succès, réussite, reconnaissance du travail accompli, confiance en soi et en l’avenir, amitié, solidarité entre camarades. Ces étoiles, c’est votre trésor le plus précieux.

Votre vie ne sera pas toujours facile. Nous vivons dans un monde complexe et incertain. L’économie traverse des cycles et des crises qu’il faut surmonter collectivement. Vous rencontrerez parfois des difficultés, des moments de doute, vous sentirez la fatigue et serez peut-être tentés par une certaine résignation. Dans ces moments-là, pensez à cette cérémonie, pensez à ces étoiles qui brillent ce soir, et vous trouverez la force, j’en suis sûr, de relever tous les défis qui se présentent à vous.

Je tiens à vous dire la fierté que j’ai à participer à cette cérémonie et le plaisir que j’ai à m’associer à votre joie. Je félicite chaleureusement les nouveaux diplômés de ces trois filières de l’ESA : le MBA, le MBA Exécutif, et le programme de management du Luxe. A tous, je souhaite de réaliser avec succès vos projets professionnels, pour lesquels, je le sais, l’École Supérieure des Affaire vous a très bien préparés.

Je salue toute l’équipe de l’ESA et notamment Stéphane Attali, Directeur Général de l’ESA, Jean-Paul Vermès, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Ile-de-France, Saad ANDARY, le vice-gouverneur de la Banque du Liban qui représente aujourd’hui Son Excellence Riad Salamé, le Gouverneur de la Banque du Liban, une grande institution qui a toujours été avec la CCILF un pilier libanais infaillible de l’ESA.

Bonne soirée à tous ! Mabrouk !

Je vous remercie./.

Dernière modification : 09/07/2013

Haut de page