Discours de l’Ambassadeur lors de la réception de « BEIRUT CINEMA PROJECT » Mardi 10 juin 2014 à la Résidence des Pins

Cher amis,

Je suis très heureux de vous accueillir à la Résidence des pins, à l’occasion de la ’’Beirut Cinema Week’’, pour honorer le cinéma libanais.

Cette initiative conjointe de la Fondation Liban Cinéma, et du Festival du Film Libanais, rassemble pour la première fois plusieurs événements phares pour le cinéma libanais. Je souhaite saluer ici la présence de Maya de Freige, et de Sabyl Ghoussoub.
La 11ème édition du Festival du Film Libanais, qui permet aux réalisateurs libanais de projeter leurs œuvres et de rencontrer leur public, mais aussi de promouvoir et d’encourager le cinéma libanais et régional, au Liban et à l’étranger, a présenté cette année 49 films, en mettant l’accent à la fois sur le documentaire, la fiction et le film expérimental.

La plateforme "Beirut Cinema Project’’ constitue le premier marché du film libanais et l’occasion privilégiée de rencontres et de consultations entre les cinéastes libanais et des experts internationaux ; parmi eux, des partenaires français que je remercie de leur présence :

Saïd Hamich de Barney Production, Anne Parillaud de JuntoBox, Souad Houssein de l’Organisation Internationale de la Francophonie,Nadia Turincev de Rouge International, et Michel Zana de Sophie Dulac distribution.
Deux prix décernés par JuntoBox Films et l’Organisation Internationale de La Francophonie, seront attribués aux deux meilleurs projets lors de la cérémonie de “La Nuit des Mabrouk” demain soir.

Dans ce même élan, le Beirut cinéma project accueille les jeunes auteurs Wassim Geagea, Jowe Harfouch et Caroline Labaki qui bénéficient du programme LUX, d’accompagnement individualisé à l’écriture de scénario. le fruit d’un partenariat avec l’Institut Français du Liban et la FFA Private Bank. Le scénariste Jean-Christophe Ferrari, également enseignant, et critique de cinéma, que je salue ici, est actuellement à Beyrouth pour une dernière session de formation.

Vous le constatez, le secteur cinématographique libanais se donne les moyens de créer de fertiles synergies et de construire des projets d’envergure. Nous sommes très heureux et très fiers de l’accompagner dans cette voie.

Avant de conclure, je voudrais féliciter tous les organisateurs de ces Rencontres, et saluer l’ensemble des participants, à qui je souhaite d’en retirer tout le profit qu’ils en attendent, au Liban, dans la région et ailleurs.

Bonne soirée à tous. Je vous remercie.

Dernière modification : 13/06/2014

Haut de page