Discours de l’Ambassadeur de France lors de la Cérémonie de remise du label CELF à l’Ecole des Saints Cœurs de Aïn Ebel - Vendredi 23 mai 2014

Sœur Joséphine Nasr, chef d’établissement de l’école des Saints Cœurs de Aïn Ebel,
Mesdames et Messieurs les professeurs,
Mesdames et Messieurs les membres du comité des parents d’élèves,
Chers amis,

Je voudrais vous dire combien je suis heureux d’être avec vous pour remettre à l’Ecole des Saints Cœurs de Aïn Ebel, le premier label CELF délivré dans cette zone du Sud Liban. Cette remise du CELF est en effet un témoignage de la vitalité de la relation culturelle et éducative entre la France et le Liban. Car c’est bien pour renforcer la place de la langue française dans le riche contexte plurilingue libanais, que cette ambassade à travers l’Institut français du Liban, en partenariat avec le Ministère de l’Education, les bureaux pédagogiques et les établissements, s’attache à appuyer la formation des enseignants libanais.

Je voudrais tout d’abord saluer la qualité de votre établissement.

L’Ecole des Saints Cœurs de Aïn Ebel accueille des élèves de la maternelle à la terminale. Elle fait partie de l’Ordre des Saints Cœurs dont plusieurs établissements ont déjà été labellisés. Le bureau pédagogique de l’Ordre des Saints Cœurs conduit un travail remarquable d’orientation pédagogique et d’ouverture aux nouveaux outils et techniques d’enseignement.

Je souhaite donc rendre hommage à toute la communauté éducative de l’Ecole de Aïn Ebel, qui déploie de remarquables efforts pour donner le meilleur à ses élèves.

Je voudrais saluer tout particulièrement Sœur Joséphine Nasr, à l’initiative de la labellisation de l’établissement. Sœur Joséphine, vous dirigez votre école avec dévouement et vigueur. Le travail de l’ensemble de la direction, des professeurs, des éducateurs, du personnel d’administration et des agents techniques mené sous votre impulsion est reconnu par tous. Votre équipe de professeurs, en particulier, donne le meilleur d’elle-même pour l’établissement et veille non seulement à la qualité de son enseignement mais aussi à sa propre formation. Je tiens d’ailleurs à relever le fait que vos élèves passent systématiquement le DELF junior puisque ce dernier est intégré dans leur apprentissage du français.

Je me réjouis de voir les efforts que consent votre établissement.

Je suis heureux de savoir que vos élèves s’épanouissent dans un environnement francophone ouvert sur le monde, un environnement qui véhicule une image contemporaine de la France et du français.

Il importe maintenant, à ce moment de la cérémonie, de rappeler ce qu’est le Certificat d’Enseignement de la Langue Française, le « CELF », qui vous est officiellement délivré aujourd’hui. A ce jour, une soixantaine d’établissements libanais se sont engagés dans la démarche du CELF et 29 établissements sont labellisés.

Au cœur de la démarche qualité des établissements scolaires, ce label CELF vise à renforcer la francophonie scolaire, à promouvoir l’enseignement d’un français en action, à moderniser les pratiques pédagogiques, à rendre les élèves acteurs de leur apprentissage, à accroître leur motivation et enfin à améliorer leurs résultats scolaires.

L’obtention de ce label requiert un long processus de préparation. Après des mois d’engagement, de formation avec les équipes de l’Institut français, de passation de diplômes linguistiques, l’Ecole des Saints Cœurs de Aïn Ebel a réuni les critères d’obtention du CELF : l’ensemble des professeurs ont obtenu le diplôme du DELF décerné par le ministère français de l’Education au niveau requis, et tous vos professeurs diplômés ont bénéficié d’un apport pédagogique totalisant 24 heures de formation spécifique.

Le succès de ce programme tient à vos efforts. Qu’il me soit permis également de saluer le travail de l’Institut français du Liban. représenté ici par Henri Lebreton son directeur, Carole Dandeville, attachée de coopération éducative et directrice du département langue française, Camila Kaakour coordinatrice des projets CELF au sein de ce département, Laetitia Barbe, directrice des Instituts français de Saïda, Tyr et Nabatieh que vous connaissez bien et aussi, la très active formatrice Aida Ezzedinne. L’IFL est au contact des établissements, attentif à répondre à leurs demandes et en mesure d’apporter des compétences en matière de formation.

L’Ecole des Saint Cœurs de Aïn Ebel est donc prête à se voir décerner le label CELF, preuve de son excellence dans l’enseignement du et en français, preuve de l’engagement de son équipe de direction et de la compétence de ses professeurs, preuve de la démarche de qualité que vous avez su collectivement mettre en œuvre.

Nous avons également le plaisir, chers professeurs, de vous remettre aujourd’hui vos attestations d’assiduité à la formation pédagogique que vous avez suivie. Félicitations !

Madame le chef d’établissement, Sœur Joséphine Nasr, chers professeurs, chers parents, chers amis, Mesdames et Messieurs :

J’ai le grand honneur de décerner le label CELF à l’Ecole des Saints Cœurs de Aïn Ebel. Avec toutes mes félicitations. Mabrouk !

Dernière modification : 11/06/2014

Haut de page