Déplacement de l’ambassadeur de France dans le caza de Tyr (18 mai 2016)

Dans le cadre de ses déplacements dans les différentes régions du Liban, l’ambassadeur de France, M. Emmanuel Bonne, s’est rendu ce mercredi 18 mai dans le caza de Tyr, au Sud-Liban, lors d’une matinée axée sur l’éducation et la francophonie.

Première étape, le Lycée français international Elite à Abbassyeh, dont l’ambassadeur a inauguré les terrains de sport. Cette inauguration a eu lieu en présence du directeur de l’enseignement privé du Ministère libanais de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Imad Achkar, de l’ancien président de la Mission laïque française (2009-2016), M. Yves Aubin de La Messuzière, du président de l’AFLEC (Association franco-libanaise pour l’éducation et la culture), M. François Le Goff, ainsi que de l’équipe de direction de l’établissement.

Dans son discours d’inauguration, Emmanuel Bonne a rappelé la place tenue dans la relation franco-libanaise par la francophonie, la culture et l’éducation. Il a souligné le rôle, à ce titre, du réseau d’établissements à programmes français qui scolarise plus de 55000 élèves à travers l’ensemble du Liban, témoignant tout à la fois de la diversité de ce pays et du souci d’excellence qui anime les élèves et leur famille. Au-delà même de ce réseau, le français constitue la deuxième langue d’enseignement du système scolaire libanais, après l’arabe.

L’ambassadeur s’est ensuite rendu au Lycée Hanaway à Batoulay, auquel il a remis le label CELF (certification des enseignants en langue française), cet établissement étant le 47e à obtenir ce label de l’Institut français du Liban. Là encore, Emmanuel Bonne a insisté sur l’importance de l’éducation comme projet de paix : « C’est un projet qu’il faut mener à son terme parce que nous avons un avenir à construire ensemble. Cet avenir c’est celui de la coexistence, de la tolérance et du modèle libanais ».

Ce déplacement a été l’occasion pour l’ambassadeur de se rendre à Deir Kifa, base de la Force de réserve du commandant (FCR) de la FINUL qu’arme le contingent français déployé dans le cadre de l’opération Daman. Il s’y est entretenu avec le commandant de la FCR, le colonel Jérôme Remanjon, à qui il a exprimé sa reconnaissance : « Cette opération de maintien de la paix est la preuve de l’engagement durable et solide de la France aux côtés du Liban, de son armée et des populations du Sud-Liban ». Emmanuel Bonne a d’ailleurs pu constater l’efficacité de la coopération militaire franco-libanaise en assistant à une séquence d’entrainements conjoints entre Casques bleus français et soldats de l’armée libanaise.

La visite à Deir Kifa a également été pour l’ambassadeur l’occasion de s’entretenir, à l’invitation du colonel Remanjon, avec les dignitaires religieux de Tyr : les muftis Hassan Abdallah et Medrar Al Habbal, ainsi que les évêques maronite et grec-catholique, Mgr Chukralah-Nabil El Hage et Mgr Michael Abrass.

Dernière modification : 19/05/2016

Haut de page