Déclaration lors de la conférence de presse pour la 13ème Fête de la musique - 21 mai 2013

Excellences,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

La Fête de la musique est aujourd’hui le plus grand événement musical populaire et gratuit, non seulement en France, mais également dans plus de 110 pays et 430 villes à travers le monde. Elle est une célébration de la musique vivante destinée à mettre en valeur l’ampleur et la diversité des pratiques musicales, dans tous les genres de musique. Elle est aussi un appel à la participation spontanée et gratuite qui s’adresse aussi bien aux musiciens amateurs que professionnels.

Au Liban, et particulièrement à Beyrouth, la fête de la musique réunit plus de 80 000 personnes ; un événement unique qui a été élu, en 2012, meilleur festival de musique par le magazine Time Out.

Pour sa 13ème édition, la musique investira 10 scènes au Centre-ville plus 1 scène à Gemmayzé, réunissant au total plus de 60 groupes libanais et internationaux.

Organisée par l’Institut français du Liban et Solidere, cette manifestation est placée sous le patronage du Ministère libanais de la culture, en collaboration très étroite avec le Basement, et l’École de Musique Ghassan Yammine.

Cette treizième édition vibrera, cette année, au rythme de la diversité. Diversité des espaces scéniques mais surtout d’une programmation variée et riche en découvertes et en surprises.

La Fête de la Musique à Beyrouth accueillera à nouveau une programmation internationale forte, avec la chanteuse française Dalèle, le groupe allemand Console, la violoncelliste suisse Dida Guigan, le groupe belge JJ’S, les musiciens syriens de Tanjaret Daght, et le groupe arménien Bambir.

La scène musicale libanaise sera également à l’honneur, avec notamment, Pindoll, Rojo del Libano, Lazzy Lung, Episode, Bruno Tabbal ou les Coolcumbers.

La Fête de la Musique apparait depuis plusieurs années comme un tremplin pour de jeunes groupes libanais, qui sont aujourd’hui reconnus, non seulement ici mais à l’étranger. Et pour célébrer la diversité des musiques, nous aurons le plaisir de découvrir cette année de nouveaux talents, notamment Oak, Lara Eidi, ou Nour Yammouni.

Dans les régions libanaises, la treizième édition de la Fête de la Musique résonnera également autour de la diversité.

Dans la Békaa, avec la finale du concours de la chanson francophone et notamment la chanteuse Sae Lis’ ; à Saïda avec un concert du quatuor roumain Arton ; à Deir El Qamar, une soirée avec Peter Nehmé et ses élèves autour d’un concert qui mêle musiques orientales et occidentales ; à Jounieh, un récital de la soprano Micaela Mingheras, organisé avec l’Ambassade de Roumanie, et un concert de Daléle ; enfin, la fête de la musique sera également célébrée à Nabatieh et à Tripoli.

La fête de la musique est une journée exceptionnelle pour toutes les musiques et pour tous les publics ; elle est une manifestation ouverte, source d’échanges et de découvertes.

Je souhaite à nouveau exprimer mes vifs remerciements aux nombreux partenaires et sponsors de cette 13ème édition de la Fête de la Musique à Beyrouth, et notamment l’ambassade de Suisse, le Goethe Institut, l’Arab Fund for Arts and Culture, sans oublier Total Liban, notre partenaire fidèle et l’ensemble des partenaires médias.

Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions.

Je vous remercie.

Dernière modification : 20/06/2013

Haut de page