Déclaration du porte-parole, point de presse du 3 janvier 2008

(La France est-elle favorable pour accorder le tiers de blocage à l’opposition dans le nouveau gouvernement libanais ?)

Il n’appartient pas à la France de se prononcer sur la composition d’un gouvernement étranger.
Comme vous le savez, notre souhait est que le dialogue entre toutes les forces politiques libanaises se poursuive afin que cesse, au plus vite, le vide dangereux à la tête de l’Etat libanais. C’est à cela que nous appelons à nouveau l’ensemble des parties libanaises./.

Dernière modification : 07/01/2008

Haut de page