Déclaration du porte-parole, point de presse du 14 décembre 2007

(Est-ce que le blocage de la situation politique et la difficulté de réunir les députés pour une élection au Liban vous inciterait à envoyer à nouveau M. Cousseran à Beyrouth ?)

Nous avons par notre ambassadeur au Liban des contacts permanents avec l’ensemble des parties concernées. Pour le reste, je vous renvoie à ce que le ministre a dit. La situation actuelle au Liban rend plus que jamais urgente l’élection d’un président libanais et nous espérons que l’échéance du 17 décembre pourra être saisie de façon constructive pour permettre l’élection d’un président de large rassemblement.

(Vous pouvez nous dire un mot sur les contacts qu’aurait l’ambassadeur ?)

L’ambassadeur, comme toujours, voit l’ensemble des parties concernées./.

Dernière modification : 18/12/2007

Haut de page