Déclaration du porte-parole, point de presse du 3 juillet 2007.

(Concernant la mission de M. Cousseran à Beyrouth, peut-on avoir une liste des invités ? Sont-elles nominatives, par partie ou par personne ? La date du 14 et 15 est-elle définitive ? Et demain, en recevant Mme Livni, le ministre évoquera-t-il la question soulevée par M. Ban Ki-moon pendant sa rencontre avec M. Sarkozy à propos des fermes de Chebaa ? La France appuie-t-elle toujours la mise sous tutelle par les Nations unies de ces fermes ?)

Ainsi que vous l’avez vu dans la presse, la mission de M. Cousseran devrait s’achever en principe jeudi. Attendons son retour et vous aurez toutes les informations que vous souhaitez concernant le format, la date et les invitations. L’objet de la mission de M. Cousseran est précisément de clarifier les modalités de la rencontre.
Concernant notre position sur les fermes de Chebaa, elle n’a pas changé et les ministres évoqueront probablement cette question demain.

(Je voulais juste savoir si la France appuyait toujours cette position ?)

Oui, notre position n’a pas changé.

(M. Cousseran est là-bas pour donner les invitations. Cela veut-il dire que la liste est déjà mise en place ?)

Non. Je vous redis ce que je viens de vous dire. M. Cousseran est là-bas pour préparer les modalités de la rencontre. Vous serez tenus informés. Il rentre jeudi, j’espère que nous pourrons vous donner toutes ces informations vendredi ou au plus tard en début de semaine prochaine.

(Son voyage à Téhéran est-il confirmé ?)

Il est déjà allé à Téhéran.

(Est-il déjà allé à Damas ?)

Non, pas dans le cadre de ce déplacement.

(Même la date n’est pas confirmée ?)

Je viens de parler de la mi-juillet. J’’espère vous confirmer tout cela vendredi, lorsque nous annoncerons le calendrier de la semaine prochaine.

(Cette rencontre sera-t-elle ouverte à la presse ?)

Non, ce n’est pas prévu. Comme vous le savez, c’est une rencontre informelle. L’idée est d’aider au dialogue, d’aider aux discussions, dans un cadre informel. On ne connaît pas encore précisément le format. Mais vous serez naturellement tenus informés.

(A-t-on une idée du lieu ?)

Vous aurez toutes les informations dès que possible.

(Peut-on avoir des précisions en ce qui concerne les participants de la société civile ?)

Encore une fois, attendons le retour de M. Cousseran. Je ne peux pas vous donner aujourd’hui d’éléments précis sur les invités, sur le format, sur le lieu.

(Pourquoi Damas est-il exclu du programme de la visite de M. Cousseran ?)

Il n’a pas été envisagé que M. Cousseran se rende à Damas.

Dernière modification : 08/07/2007

Haut de page