Déclaration du porte-parole, point de presse du 16 mai 2008

Je vous donne lecture d’un communiqué du ministre des Affaires étrangères et européennes diffusé hier :

début de citation - Je salue l’accord en vue d’une sortie de crise qui vient d’intervenir à Beyrouth, sous l’égide du Premier ministre du Qatar et de la Ligue arabe, et qui signe la fin des violences qui ont endeuillé le Liban ces derniers jours.

La France et l’Union européenne ont, depuis le début de la crise, condamné les actions de force et apporté leur appui à la médiation de la Ligue arabe.

Je me félicite du retour à la normale sur le terrain et de la réouverture de l’aéroport international de Beyrouth.
Je tiens à réaffirmer le soutien de la France aux institutions du Liban, en particulier au gouvernement et à l’armée libanaise. Leur action en faveur du maintien de l’unité, de la stabilité et de la souveraineté du Liban a été déterminante pour créer les conditions nécessaires à la sortie de crise.

L’accord de ce soir s’inscrit dans la logique du dialogue sans exclusive que nous avons toujours défendue comme étant la seule voie possible pour mettre fin aux blocages politiques et institutionnels qui paralysent depuis trop longtemps l’Etat du Cèdre.

La France appelle toutes les parties, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, à faire tous les efforts nécessaires pour permettre que les discussions qui commenceront demain puissent aboutir rapidement à l’élection présidentielle, à la formation d’un gouvernement d’union nationale et à la rédaction d’une nouvelle loi électorale.

La France, qui n’a pas ménagé ses efforts pour favoriser une telle solution, est naturellement disponible pour accompagner le dialogue en cours. - Fin de citation.

Dernière modification : 24/05/2008

Haut de page