Déclaration du porte-parole, point de presse du 28 avril 2008

(Vous avez protesté contre l’arrestation et la détention arbitraires de M. Karim Pakzad, représentant du Parti Socialiste français à l’Internationale socialiste lors de son séjour à Beyrouth le 26 avril 2008. Avez-vous fait des démarches précises pour suivre l’enquête des autorités libanaises et la plainte déposée par M. Pakzad ?)

Cet incident inacceptable a donné lieu au dépôt d’une plainte par notre compatriote.
Comme nous l’avons indiqué ce week-end, nous comptons sur la diligence des autorités libanaises qui sont responsables de l’enquête et des suites judiciaires à y donner.

(Pouvez-vous nous confirmer que le Hezbollah a pris contact avec l’ambassade française à Beyrouth pour se renseigner sur l’identité de M. Pakzad ?)

Cette information est inexacte. Le Hezbollah n’a pas pris contact à ce sujet avec notre ambassade.

(Est-ce que M. Pakzad a suivi les consignes de voyages relatives au déplacements au Liban ? Avait-il annoncé son déplacement aux autorités consulaires françaises à Beyrouth comme ce fut le cas plusieurs fois pour d’autres personnalités d’après le communiqué du Hezbollah ?)

Nous savions qu’il y avait une participation française à cette réunion de l’Internationale socialiste, sans connaître tous les délégués français. Mais la question n’est pas là : l’arrestation et la détention arbitraires de M. Pakzad sont inacceptables, comme nous l’avons indiqué de la façon la plus formelle

Dernière modification : 10/05/2008

Haut de page