Déclaration du porte-parole, point de presse du 25 avril 2008

(Je reviens sur l’affaire Al Siddiq qui vient de faire l’objet de deux questions parlementaires d’un député membre du groupe d’amitié France-Liban et qui a été renvoyée du ministère de l’Intérieur au ministère de la Justice. Une troisième question a été adressée au ministre des Affaires étrangères dans laquelle il souhaite connaître l’appréciation du Quai d’Orsay sur la façon dans la France a assumé ou n’a pas assumé ses engagements internationaux. Quel est votre commentaire sur cette question ?)

Vous me parlez d’une lettre au ministre. Je n’ai pas vu cette lettre mais le ministre y répondra. Je vous redis ce que l’on avait indiqué la dernière fois que nous avions été interrogés à ce sujet. M. Al Siddiq a disparu de son domicile et a quitté la France le 13 mars. Il était tout à fait libre de ses mouvements, il n’était pas sous contrôle judiciaire, ni sous contrôle policier. Nous avions seulement alerté le commissariat de police de Chatou où il résidait.

(Il avait fait l’objet d’une demande d’extradition ?)

Oui, mais l’extradition avait été refusée./.

Dernière modification : 10/05/2008

Haut de page