Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a répondu à la question suivante :

7 - Liban

Q - Est-ce que les livraisons d’armes françaises au Liban (dans le cadre du don saoudien de trois milliards de dollars) restent à l’ordre du jour après les changements à la tête du Royaume saoudien ? Est-ce qu’il y a suspension, annulation ou changements dans la liste établie des fournitures à l’armée libanaise ?

R - La France s’est félicitée de la signature, le 15 décembre à Beyrouth, de l’accord franco-libanais relatif à la mise en œuvre de l’initiative d’aide à l’armée libanaise. La France est attachée à sa mise en œuvre rapide, comme l’a rappelé le ministre Laurent Fabius lors de son entretien avec le Premier ministre Tammam Salam à Munich le 8 février.

Cet accord, financé grâce au don saoudien, permettra de renforcer de manière substantielle les capacités de l’armée libanaise dans ses missions de défense du territoire et de lutte contre le terrorisme.

La convention tripartite de mise en œuvre du DONAS a été signée par la partie saoudienne le 7 janvier.

Alors que le Liban fait face à une situation sécuritaire dégradée, l’armée, qui paie un lourd tribut à la menace terroriste, doit demeurer le garant de l’unité et de la stabilité du pays.

Dernière modification : 11/02/2015

Haut de page