La France condamne l’attentat de Nabi Osman et les dernières violences au Liban

La France condamne l’attentat à la voiture piégée commis le 16 mars dans le village de Nabi Osman (Bekaa), qui a fait quatre morts, ainsi que les attaques aux frontières et les heurts à Tripoli. Elle exprime ses condoléances aux familles des victimes.

Tous les actes terroristes et les atteintes à la paix civile au Liban, quels qu’en soient leurs auteurs et les motifs, sont inacceptables.

La France tient à réaffirmer son plein appui aux institutions libanaises et à leur garant, le président Sleiman qui s’efforce d’éviter que le Liban ne soit entraîné dans l’engrenage de la crise syrienne. Alors que le gouvernement de Tammam Salam a fait de la sécurité l’une de ses priorités, elle appelle l’ensemble des parties à s’unir et à œuvrer pour faire face aux tentatives de déstabilisation qui frappent le pays.

Dernière modification : 10/02/2016

Haut de page