Décès de Denis Pietton

Déclaration du Ministre

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Denis Pietton, lundi 7 décembre, quelques mois seulement après avoir pris ses fonctions à la présidence de l’Institut français.

Le Quai d’Orsay perd l’un de ses grands diplomates, dont j’ai pu apprécier le talent lorsqu’il est devenu mon directeur de cabinet en mai 2012. Grand connaisseur du Proche et du Moyen-Orient, sa carrière l’a mené aux États-Unis, à Jérusalem, en Afrique du Sud, au Liban et au Brésil.

Homme de convictions et d’engagement, Denis Pietton était aussi un collègue aimé de tous pour son humanité et sa gentillesse. Je m’associe à la douleur de ses proches, de ses collaborateurs de l’Institut français et de ses innombrables amis, en France comme à l’étranger.

Communiqué de l’Ambassadeur

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de Denis Pietton, le 7 décembre à Paris. C’était un grand diplomate, un homme de bien et un ami attentif à tous. Ambassadeur de France au Liban de 2009 à 2012, il gardait pour ce pays une grande affection et en parlait avec passion. Je m’associe au deuil de son épouse, Najwa Bassil Pietton, de sa famille et de ses proches.

J’invite tous ceux qui le souhaitent à se joindre à la messe que Monseigneur Gabriele Caccia, Nonce apostolique, Doyen du corps diplomatique au Liban, célébrera en mémoire de Denis Pietton le dimanche 17 janvier 2016, à 12 heures, en la Cathédrale Saint-Louis des Capucins, Bab Idriss (centre-ville), en présence de Najwa Bassil Pietton.

Un registre de condoléances sera ouvert à cette occasion.

Dernière modification : 10/02/2016

Haut de page