Coopération dans le domaine de la sécurité intérieure - Fin de stage régional sur la lutte contre la fraude documentaire

JPEG

Des membres de la Direction générale des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) et des officiers venus des administrations homologues de six pays de la région Afrique du nord/Moyen-Orient (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Jordanie et Irak), ont terminé un stage de formation à la lutte contre la fraude documentaire, suivi avec des formateurs libanais et français. A cette occasion, une cérémonie a eu lieu le 13 septembre 2013 au Centre de Renforcement de la Sûreté de l’Aéroport de Beyrouth (CERSA).

Ce stage était le premier en matière de lutte contre la fraude documentaire et a été effectué avec l’appui de la Direction Générale de la Sûreté Générale. Il fait suite à deux autres formations régionales réalisées en imagerie radioscopique effectuées avec l’appui de la Direction Générale des FSI en novembre 2012 et en juin 2013. De plus, le programme initié il y cinq ans dans le cadre d’un « FSP » a déjà permis à plusieurs formateurs du CERSA d’obtenir la qualité d’ « instructeurs-associés ICAO » et au Directeur-Adjoint d’obtenir un diplôme « ICAO » de haut niveau en tant que manager en sûreté aéroportuaire.

Crée en 2008 avec le soutien de la France et en partenariat avec le ministère de l’intérieur du Liban, le CERSA rassemble des personnels issus d’administrations différentes (l’Armée, les FSI, la Sûreté Générale, les Douanes et l’Aviation Civile) qui travaillent en sûreté aéroportuaire. Preuve de son efficacité, le CERSA a récemment obtenu un agrément de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) en tant que centre régional « AvSec-OACI » (Aviation Security). Ce label permet au CERSA d’être pleinement reconnu par l’institution des Nations unies. Ainsi, ce stage régional était donc le premier réalisé sous ce label.

Lors de son discours, l’ambassadeur de France au Liban, M. Patrice Paoli, a salué les équipes du CERSA pour la qualité de l’organisation lors de ce stage, ainsi que les formateurs pour l’excellence des enseignements dispensés. En outre, l’ambassadeur a souligné que le CERSA était un bel exemple de l’utilité et de l’efficacité de la coopération entre la France et le Liban. Il a émis le souhait que ce type de formations soit renouvelé et suscite encore autant d’engouement à l’avenir.

Ce stage s’inscrit dans la coopération riche et active en matière de sécurité intérieure entre la France et les autorités libanaises, coopération qui vise à fournir aux officiers libanais, mais aussi originaires de pays tiers depuis l’obtention du label « AvSec-OACI », des formations de qualité et à protéger les citoyens d’éventuels actes terroristes.

Dernière modification : 17/10/2016

Haut de page