Commémoration de l’attentat du Drakkar à la Résidence des Pins

Le 23 octobre 1983, 58 parachutistes français trouvaient la mort dans un attentat perpétré contre le poste Drakkar. Ces hommes faisaient partie de la seconde Force multinationale de sécurité à Beyrouth (FMSB), déployée dans la capitale libanaise à la demande du gouvernement libanais, à partir du 24 septembre 1982. Leur mission : assurer la sécurité des habitants de la région de Beyrouth et favoriser la restauration de la souveraineté et de l’autorité du gouvernement libanais. Quelques minutes auparavant, une première attaque avait ciblé le quartier général du contingent américain de la force, entrainant la mort de 241 Marines. Ce terrible bilan témoigne de la difficulté des conditions dans lesquelles cette mission fut menée, au plus fort de la guerre civile libanaise.

Trente-deux ans après, ce 22 octobre 2015 à 15h30, un hommage à ces hommes morts pour la paix a été rendu devant le monument aux morts de la Résidence des Pins. M. Gérard Larcher, Président du Sénat, et le général Jean Kahwagi, commandant en chef de l’armée libanaise, ont co-présidé la cérémonie aux côtés de l’Ambassadeur, en présence du général Michel Grintchenko, SNR France au Sud-Liban et chef d’état-major de la FINUL. Un détachement du contingent français de la FINUL était présent, témoignant de la poursuite de l’engagement de la France et de ses armées aux côtés du Liban. Des représentants militaires de chacune des trois autres nations ayant composé la Force multinationale étaient également présents, dont un détachement de 4 Marines américains.

JPEG

Soldats français et américains formant côte à côte le piquet d’honneur, lecture a été donnée du nom de chacune des 58 victimes française, avant que des gerbes ne soient déposées en leur souvenir.
Le Président Larcher remis à l’occasion de cette cérémonie les insignes de chevalier dans l’Ordre national du mérite à un officier supérieur français, le lieutenant-colonel Pierre-Henri Aubry, coopérant auprès de l’armée libanaise.
Le souvenir de la mort de ces soldats rappelle la force et la constance de l’engagement de la France au service de la paix au Liban.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 29/10/2015

Haut de page