Commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918

JPEG

Le lundi 11 novembre 2013 à 15h45, s’est déroulée au cimetière militaire français de Beyrouth, la traditionnelle cérémonie commémorative de l’armistice du 11 novembre 1918.
Présidée par l’ambassadeur Patrice Paoli, elle a vu la participation de plusieurs ambassades de pays alliés ou ennemis de l’époque, du général Hassan Yassine, représentant du commandant en chef des Forces armées libanaises, ainsi que d’un détachement des éléments français de la FINUL, sous le commandement du colonel Loïc Mizon, chef de corps de la « Force Commander Reserve (FCR) » de la FINUL et représentant du général de brigade Jean-Jacques Toutous, Senior National Representative français et chef d’état-major de la FINUL.

Etaient également présents de nombreux anciens combattants français et libanais, des représentants de la société civile et des personnels de l’ambassade de France. La cérémonie a par ailleurs était marquée par la participation de plusieurs lycées français de Beyrouth, dont des élèves ont lu deux poèmes de « Poilus » et fleuri les tombes de soldats morts pour la France.

Après avoir passé les troupes en revue et salué l’assistance, l’Ambassadeur a ouvert la cérémonie par son allocution, avant de laisser la place aux élèves pour la lecture des poèmes. Ensuite, les tombes ont été fleuries et l’ambassadeur a déposé une gerbe et s’est recueilli sur les différentes stèles du cimetière militaire français. La cérémonie s’est poursuivie dans le recueillement et la mémoire, par la sonnerie aux morts et une minute de silence, avant d’être clôturée par l’hymne national français.
Puis un « verre de l’amitié » a été offert par l’Ambassadeur dans les salons de la Résidence des pins, à l’occasion duquel plusieurs décorations ont été remises. Le général Walid Salman, chef d’état-major des Forces armées libanaises, a été promu Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, tandis que le général Michel Mounayyar, ancien inspecteur général des Forces armées libanaises, recevait la Médaille d’argent de la Défense nationale. Par ailleurs, l’adjudant-chef Gaëtan Götte, de la mission de défense près l’ambassade de France, était quant à lui promu au grade de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

JPEG

Dernière modification : 24/08/2015

Haut de page