Cérémonie commémorative du 8 mai 1945 - Résidence des Pins (08/05/2006)

Madame et Monsieur les Conseillers de l’Assemblée des Français à l’Etranger,
Monsieur le Colonel commandant les éléments français de la FINUL,
Chers Anciens Combattants,
Mesdames, Messieurs,

Le 8 mai 2006 marque le 61ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale sur l’ensemble du théâtre européen. En cet anniversaire, je vous souhaite la bienvenue à la Résidence des Pins où je suis heureux de vous accueillir. La France plus que jamais tient à célébrer, dans un esprit de réconciliation tel qu’il prévaut désormais en Europe, la fin de la seconde guerre mondiale. J’adresse mes remerciements à nos anciens combattants pour leur présence, dont plus de 50 sont présents aujourd’hui, mais aussi à leurs jeunes frères d’armes de la FINUL venus rehausser par leur présence notre cérémonie d’aujourd’hui.

Puis-je rappeler qu’en 1941 démarraient les opérations militaires en Méditerranée et au Levant, qui allaient accélérer par leur succès la fin de la seconde guerre mondiale. J’ai une pensée forte pour la France libre et combattante du Général de Gaulle, qui a bénéficié alors du soutien de son empire et de celui des Etats sous mandat, à l’époque le Liban et la Syrie.

Les alliés, et notamment nos forces françaises libres, allaient bénéficier du soutien de plus de 5 000 Libanais qui se sont massivement engagés pour servir la France, la liberté et les valeurs que les alliés défendaient. Certains parmi vous ont fait ce choix il y a 65 ans. Je suis fier et heureux de leur rendre, au nom de la République, un nouvel hommage.

Je n’oublie pas bien sûr dans cet hommage leurs frères d’armes des troupes spéciales de l’armée du Levant, au nombre de près de 15 000, qui ont également fidèlement servi dans le contexte terrible de l’époque.

Cette fidélité à des valeurs partagées, la France tient à les reconnaître lors des différentes cérémonies qui commémorent les moments forts de son histoire récente. Elle est heureuse de pouvoir de temps en temps marquer cette reconnaissance, même tardivement parfois, par l’attribution de décorations, comme celles qui ont été remises aujourd’hui.

Je félicite donc de nouveau :
Monsieur Assad Tanios El Khoury, pour la médaille militaire qu’il vient de se voir décerner ;
Monsieur Toufic Zorgeib, pour la croix du combattant volontaire ;
Monsieur Edouard Lebreton, pour le titre de reconnaissance de la nation ;
Monsieur Raymond Abi Aboud, pour la médaille de la défense nationale échelon or.

Merci à tous les présents, merci à vous qui avez tenu à montrer par votre présence parmi nous aujourd’hui que nous n’oublions pas. La France est reconnaissante à tous ces soldats pour leurs sacrifices, leur courage, leur dévouement et leur sens du devoir.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 22/01/2007

Haut de page