Campagne de reforestation au Sud-Liban

JPEG - 74.2 ko

En partenariat avec l’organisation non-gouvernementale (ONG) JOUZOUR LOUBNAN, spécialisée dans la plantation d’arbres, le contingent français de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) avec la participation du contingent népalais et des Forces armées libanaises a procédé le dimanche 12 juin 2011 à la poursuite d’une campagne de reforestation. 6100 arbres libanais ont été plantés dans la localité d’Aynata.

A l’occasion de cet événement, le colonel Genetel, commandant le contingent français, le colonel de l’Estoile, commandant la Force Commander Reserve de la FINUL, le représentant des Forces armées libanaises, l’attaché de défense de l’Ambassade de France, le colonel Petrel, Monsieur Pacholek, représentant le Ministère de l’Agriculture près l’Ambassade de France au Liban, Monsieur Khalil Dbouk, Caimacam de Bint Jbeil, Monsieur Abbas Khanafer, Président de la Municipalité de Aynata ont accompli la plantation symbolique d’arbres pour le lancement de cette journée de la reforestation au Sud Liban.

Ce projet d’actions civilo-militaires a été initié en décembre 2010 en coopération avec les unités françaises de la FINUL et l’organisation non-gouvernementale JOUZOUR LOUBNAN. Cette initiative « verte » de reforestation marque de façon durable l’implication de la France et de la FINUL dans la restauration de la couverture forestière au Sud Liban. 10 000 arbres, grâce à ce projet, ont pu être plantés, fin 2010, par les contingents français et népalais de la FINUL, ainsi que les forces armées libanaises.

S’inscrivant dans la durée, cette reforestation bénéficie d’un suivi pendant une période de trois ans. Ces plantations, menées conjointement et avec le soutien financier de JOUZOUR LOUBNAN, ont pour but de contribuer à la restauration durable de la couverture forestière du Liban. Cette organisation libanaise fournit, à cette occasion, les arbres, le système d’irrigation et l’expertise technique. Elle supervise, assure le suivi de ce reboisement avec l’aide et l’appui de la municipalité d’Aynata et en garantit la survie dans le temps. Durant ces deux dernières années, 32000 arbres ont déjà été plantés dans plus de six villages principalement situés dans des régions arides.

A terme, ces projets de création de forêts au Liban ont pour ambition de s’inscrire dans « la campagne pour un milliard d’arbres » promue par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) en faveur de la reforestation de la planète.

Dernière modification : 15/06/2011

Haut de page