Alloluction de l’Ambassadeur lors de l’Exposition « Sentir avec le coeur » des sculptures réalisées par les élèves de l’Ecole libanaise des Aveugles- Baabda, à la Résidence des Pins, Mercredi 5 Novembre 2014

Madame et Monsieur les ministres (Mme Leila Solh, Salim Wardé),
Monsieur le député (M. Pakradounian),
Mesdames et messieurs les ambassadeurs,
Monsieur le Président-Directeur général d’Alfa, Marwan Hayeck,
Mme Jeanette Chamoun, vice-présidente de la Société Libanaise des malvoyants et des malentendants,
Chers amis,

C’est une joie pour Annie et moi d’accueillir à la Résidence des Pins cette exposition « Sentir avec le coeur » qui nous permet de découvrir, une nouvelle fois, après une première édition en décembre 2012, les sculptures réalisées par les élèves de l’Ecole libanaise des Aveugles de Baabda.

Je suis heureux que les élèves soient présents ce soir. Chers élèves, chers artistes, je tiens à vous exprimer tout mon admiration pour ce que vous avez réalisé. Votre créativité et la sensibilité de votre toucher font des merveilles ! Je tiens à remercier également le sculpteur Naïm Doumit et Rita Saab Moukarzel, qui ont partagé avec générosité leur savoir-faire avec les élèves.

« Sentir avec le cœur » : ces mots résonnent avec force. Avant d’être admirée par le regard, une sculpture naît de ce rapport intime entre la matière et l’artiste : les mains se promènent sur la matière, la façonnent et lui donnent vie. L’écrivain Paul Claudel, frère de la sculptrice Camille Claudel, disait : « la sculpture est le besoin de toucher ». Mais rien ne serait possible sans la sensibilité, sans le cœur qui fait vraiment vivre la matière façonnée. Cette exposition en est une très belle illustration.

Je renouvelle toutes mes félicitations aux artistes. Je voudrais aussi rendre hommage à l’école qui leur permet d’exprimer et de laisser libre cours à leur créativité. Créée en 1957 par Zalfa Chamoun, épouse du Président de la République, l’Ecole libanaise des Aveugles de Baabda accueille des enfants non-voyants de tous les horizons sociaux, principalement les moins favorisés. Il est important de pouvoir donner à chacun une chance de s’exprimer et de surmonter son handicap. Merci aux responsables de cette école d’offrir cette chance aux enfants non-voyants, merci aux professeurs pour leur engagement.

Grâce à un enseignement de grande qualité, votre école accompagne les élèves sur la voie de l’accomplissement personnel. Outre les matières plus académiques - qui suivent les mêmes programmes que les autres établissements scolaires -, l’école fait porter un accent tout particulier sur l’enseignement de la musique, des arts et du sport. Cette part extrascolaire est fondamentale pour le bien-être et la confiance en soi des élèves : elle leur donne l’assurance qu’aucune activité ne leur est refusée et que toutes les difficultés peuvent être surmontées.

Enfin, l’école accorde une grande importance à l’intégration de ses élèves sur le marché du travail. Aujourd’hui, des centaines d’entre eux poursuivent des carrières professionnelles aux côtés de leurs collègues voyants, avec un même degré de performance. On trouve des journalistes, des musiciens, des ouvriers, des professeurs, des interprètes et traducteurs… Tous partagent un fort sentiment de reconnaissance à l’égard de leur école et de solides liens les unissent entre eux.

Je vous rappelle qu’il s’agit d’une soirée caritative : l’ensemble des bénéfices récoltés seront reversés à l’école. Si l’une de ses sculptures vous touche, n’hésitez pas à l’acquérir !

Je vous remercie tous pour votre présence et vous souhaite une belle soirée.

Dernière modification : 26/11/2014

Haut de page