Allocution sur le thème : « La Francophonie / Marketing et Publicité » - 21 mars 2013

Monsieur le Ministre,
Madame la Présidente,
Monsieur le Député de la 9ème circonscription des Français de l’Étranger, Cher Pouria Amirshahi,
Mesdames et Messieurs les Chefs de départements,
Mesdames et Messieurs les professeurs,
Chers étudiants,
Chers amis,

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre invitation, et pour cette initiative qui peut aider à mettre en lumière l’apport de la francophonie dans le monde professionnel, à travers le prisme du marketing et de la publicité.

En cette semaine internationale de la francophonie, je suis particulièrement heureux d’être des vôtres car votre manifestation illustre bien notre vision de la langue française : une langue de communication internationale, de culture, d’ouverture, une langue véhiculant des valeurs humanistes mais offrant également de multiples opportunités professionnelles. Promouvoir la francophonie aujourd’hui, c’est promouvoir la diversité linguistique, le plurilinguisme. L’ensemble des actions de l’Ambassade de France au Liban et de l’Institut français du Liban visent à valoriser le plurilinguisme libanais, à mettre en lumière naturellement les nombreux atouts de la langue française mais aussi à valoriser la complémentarité entre toutes les langues du Liban, en particulier l’arabe, le français et l’anglais.

Je sais que vous partagez cette vision, Madame la Présidente. La place importante accordée à votre section de français dans une université majoritairement anglophone en est une très belle preuve. Vos étudiants multiplient ainsi leurs chances de s’insérer dans un monde professionnel plurilingue.

La participation de M. Plume et des professeurs de la section française à des manifestations comme le forum du français professionnel l’année dernière et plus récemment le séminaire intitulé « Le plurilinguisme en action » prouvent également votre engagement en faveur du plurilinguisme professionnel et je vous en remercie vivement.

Un rapport de l’Organisation Internationale de la Francophonie paru en décembre 2012, que vous pouvez consultez sur internet, s’est intéressé à l’impact économique de la langue française et de la francophonie. Cette étude indique qu’en 2010, les pays membres et observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie représentaient 14% du revenu national brut mondial, 14% de la population mondiale, 20% des échanges mondiaux de marchandise et 11% des échanges mondiaux de produits et de services culturels. Ce rapport relève également les deux conclusions suivantes :

- « Parler français est un atout professionnel. Plus que jamais, la maîtrise de plusieurs langues constitue un atout décisif dans la compétition internationale et les économies mondialisées. »

- « L’intensité des échanges et de marchandises et de capitaux entre les pays qui partagent la langue française permet de poser l’hypothèse d’une « préférence linguistique » comme l’une des composantes favorables aux relations économiques entre les territoires.

Ces constats ont également été effectués dans le contexte libanais lors du Forum du français professionnel en mars 2012 où nous avons par exemple appris que les offres d’emploi demandent souvent, voire toujours, un niveau en langue française ou que pour accéder aux plus hautes responsabilités, le français est indispensable. « French is a must » est ainsi une formule de plus en plus entendu dans le monde économique !

Le succès grandissant des cours de français des affaires, de français juridique, de français du tourisme ou de français médical dans les Instituts français du Liban et au sein d’universités comme la vôtre est significatif et je m’en réjouis. Je suis également très heureux de vous annoncer que nous lancerons très prochainement, en partenariat avec le ministère du Tourisme, le British Council et l’École Supérieure des Affaires un label trilingue dans l’hôtellerie. Ce label sera délivré aux hôtels dont les personnels en contact avec le public sont arabophones, francophones et anglophones. J’émets le vœu que d’autres secteurs professionnels valorisent dans un futur proche le plurilinguisme de la sorte.

Chers partenaires, la France est donc aux côtés des autorités libanaises, aux côtés des établissements supérieurs en charge de la formation des futurs professionnels, aux côtés des entreprises libanaises, pour accompagner, par une politique à la fois volontariste et déterminée, leurs stratégies de marketing francophone. Dans un monde résolument ouvert et multipolaire, nous sommes à vos côtés pour mieux « vendre » la langue française et le plurilinguisme, dans le respect de l’identité plurielle libanaise.

Toutes mes félicitations pour l’organisation de ces journées de « la francophonie dans le marketing et la publicité » et tous mes remerciements pour votre travail quotidien au service de l’éducation et de la diversité linguistique. Excellente fête de la francophonie à tous !

Dernière modification : 20/06/2013

Haut de page