Allocution prononcée lors de l’inauguration des nouveaux locaux de ‘TLS Contact’ - 26 juin 2012

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux d’inaugurer avec mon collègue italien Giuseppe Morabito les nouveaux locaux de la société ‘TLS Contact’.

‘TLS Contact’ est le partenaire du Consulat général de France à Beyrouth depuis le début de l’année 2010. Nous avons confié à cette société une part importante du processus de traitement des demandes de visas : ainsi TLS informe le public ; organise les rendez-vous ; gère la facturation et restitue le passeport, le plus souvent avec un visa, après décision du Consulat général.

Pourquoi cette externalisation ?

L’objectif était et reste de renforcer la qualité du service rendu.

De fait, l’effet le plus visible de notre partenariat est la suppression des files d’attente par une gestion appropriée des rendez-vous.

Ce qui permet a contrario au Consulat général de se concentrer sur la prise de décision : notre partenaire ne prend pas (et ne prendra jamais) de décision sur les demandes de visas ; il ne connaît d’ailleurs pas les décisions qui sont prises individuellement. L’effet de ce mode d’organisation est certainement une attention accrue portée par le Consulat général aux dossiers individuels et une réduction sensible du risque de prendre une décision inéquitable.
Je veux voir dans les chiffres les résultats de cette politique.

Les personnes interrogées nous disent être satisfaites ou très satisfaites de ce mode d’organisation à plus de 85%.

Au cours des deux dernières années, le nombre de demandeurs de visa pour la France a augmenté de plus de 40%.
Chaque année, près de 30.000 visas sont délivrés par le Consulat général de France à Beyrouth. 97% des demandeurs obtiennent leur visa, pour la plupart en moins de deux semaines. Après la délivrance d’un ou de plusieurs visas simple, la politique du Consulat général est ainsi de délivrer de manière progressive des visas que nous appelons « visas de circulation », qui permettent à leurs détenteurs d’aller et venir fréquemment dans l’espace Schengen, pour des durées allant de un à quatre ans. Un tiers des visas délivrés relèvent de cette catégorie.

Avec la France et l’Italie, notre partenaire TLS gère aujourd’hui plus de la moitié des demandes de visas déposées par des ressortissants libanais qui veulent se rendre dans l’espace Schengen (un espace, vous le savez, composé de 25 pays). En s’installant dans ces nouveaux locaux, TLS se donne la capacité d’accueillir des volumes plus importants encore à l’avenir.
A cet égard, toujours dans le but d’améliorer la qualité de service, le Consulat général de France confiera à moyen terme à ‘TLS Contact’ le recueil des empreintes biométriques : les demandeurs de visas ne seront plus obligés de venir deux jours de suite à deux endroits différents comme c’est encore le cas aujourd’hui pour des raisons techniques.

La politique en matière de visas n’a pas pour but d’empêcher les personnes de venir en France ; bien sûr, il y a parfois des refus, mais dans l’immense majorité des cas, il s’agit au contraire de faciliter la vie de tous ceux qui veulent découvrir notre pays, y visiter leur famille, s’y former ou y développer des relations d’affaires.

‘TLS Contact’ est un partenaire dont nous connaissons la performance et l’aptitude à évoluer et à qui je veux témoigner de notre confiance. Je suis certain qu’avec son aide, la délivrance des visas continuera d’être menée dans un esprit de respect des personnes et de qualité du service.
Je vous remercie.

Dernière modification : 27/06/2013

Haut de page